Expatriation en Ecosse : comment se faire des amis ?

Quand on se lance dans l’aventure de l’expatriation en Ecosse, on se lance souvent comme mission de se constituer un réseau d’amis. Voici quelques conseils pour rencontrer des gens et profiter pleinement de son nouveau pays !

Expatriation en Ecosse : faire des choses seul pour rencontrer des gens

On arrive en Ecosse. On trouve un petit boulot, une chambre dans une colocation, on ouvre un compte en banque. On coche une à une les cases de la check-list. Mais… Maintenant qu’on est installés, comment remplir les soirées ? Créer du lien dans un nouveau pays, même aussi « friendly » que l’Ecosse, n’est pas forcément facile ou évident. Sortir de sa zone de confort (désolée pour la porte ouverte) est un très bon moyen de se forcer à interagir avec de nouvelles personnes. Naturellement, les « petits nouveaux », surtout s’ils sont tous seuls, se font plus facilement intégrer dans un groupe. Alors, réfléchissons : cours de poterie ? Aqua-polo ? Chorale ? Une association pour défendre quelque chose qui vous tient à coeur ?

Je n’ai finalement pas concrétisé mais à mon arrivée, j’étais plutôt motivée par l’idée de travailler bénévolement dans un charity shop. Une manière d’être utile et de rencontrer des gens, plutôt des locaux. Finalement, je ne me suis pas lancée, n’en ayant pas trouvé dans mon quartier. Mais c’est une idée qui me traîne encore dans la tête !

fringe edinburgh scotland

J’ai plusieurs amis qui ont beaucoup utilisé Meetup pour rencontrer des gens. Plein d’événements sont organisés sur cette plateforme, on en trouve vraiment pour tous les goûts : sport, méditation, lecture, cuisine, il n’y a pas un hobby bizarre qui n’a pas son groupe meetup.

Ne riez pas, mais Tinder peut aussi être une option très maline pour rencontrer des gens du coin, même s’il faut « accepter » le fait que tout se joue sur une appréciation physique au départ. Quand j’ai objecté cela à des gens qui m’en parlaient, on m’a expliqué que, avec une petite biographie bien faite, on peut rapidement faire comprendre qu’on est plus en recherche d’amis que du grand amour… Ou des deux. Mon amie Amandine, que j’ai d’ailleurs rencontré via Instagram (fou hein) a résumé son expérience « sociale » à Edimbourg, avec un article très rigolo et très verdoyant.

Mon petit bilan personnel, finalement, c’est : parler aux gens dans les trains. J’ai noué deux amitiés de cette manière !

L’idéal, c’est aussi de réussir à se fondre dans les petites traditions. Se faire inviter à la « Burns night » au mois de janvier (j’ai dû décliner l’an dernier faute de poumons moisis mais cette année, promis, j’écrirai un article), échanger des cartes à Noël, faire un Sunday Roast, être invité à un mariage…

IMG_1368

Découvrir les soirées « Edinburgh Salon »

Grâce à Amandine, j’ai pu tester une soirée « Edinburgh Salon« , une sorte de petit événement sympa organisé par Connie. On s’inscrit en avance, l’adresse est dévoilée quelques jours avant ainsi que le thème de la soirée… Et le jour J, on est accueilli dans une jolie maison ou un appartement coquet d’Edimbourg pour une soirée gourmande, bien arrosée et assez « challenge ». J’explique. Bien que je sois d’un naturel social et papoteur, c’est toujours quelque chose d’arriver dans une assemblée d’inconnus. Mais très rapidement et simplement, des gens sont venus discuter avec moi et j’ai vraiment appris plein de choses. Le thème de la soirée était « La Grèce », et nous avons dégusté plein de petits plats en rapport avec le pays. Vraiment sympa. C’est un budget, mais c’est une manière très douce et relax d’élargir ses horizons…

Ma crainte initiale était de ne rencontrer que des personnes d’une certaine classe sociale qui préfèrent rester entre eux. Mais mes grandes Doc Martens rouges ont été très bien acceptées et une convive se promenait même en pantoufles « pattes de dragon », c’était vraiment tranquille. Je dirais que la fourchette des âges commençait à 30 ans, et que tout le monde venait d’horizons différents. Sans surprise, on a beaucoup parlé… Voyages.

Connie en pleine distribution de petits fours à Edinburgh Salon ! Crédit photo : Edinburgh Salon
Connie en pleine distribution de petits fours à Edinburgh Salon !
Crédit photo : Sue Osmond pour Edinburgh Salon

Où se cachent les Ecossais ?

J’ai été étonnée, récemment, d’entendre ma copine Amandine – toujours la même – dire qu’elle n’avait pas lié d’amitié avec des Ecossais depuis son arrivée. Des gens de toutes les nationalités, mais… Pas d’Ecossais. Et en fait, ce n’était pas la première fois que j’entendais ça. Dans une ville aussi cosmopolite qu’Edimbourg, finalement, ce n’est pas toujours si facile de rencontrer des « vrais » Ecossais, sans parler des gens originaires d’Edimbourg. Ils sont si rares…

Personnellement, les premiers Ecossais que j’ai rencontré, c’était grâce au travail. Et aussi grâce aux rencontres impromptues, lors de mes précédents voyages. Des gens avec qui j’ai gardé contact et à qui j’ai un jour dit « j’arrive, je déménage ! ». Ensuite, le vrai déclic, ça a été d’intégrer une colocation d’Ecossais. Et là, c’est le filon. Des Ecossais PARTOUT.

Au risque de me répéter, je conseillerais de penser à des associations, des clubs, pour rencontrer des Ecossais. Aussi, il faut savoir qu’il faut un peu de temps pour se rapprocher : les Ecossais ne proposent pas vraiment de squatter chez eux, la vie sociale se passe avant tout à l’extérieur. Intéressant.

Comment rencontrer des Français en Ecosse ?

Sans pour autant les fuir, rencontrer des Français n’est pas du tout une priorité pour moi. Bien sûr, j’en ai rencontré des géniaux, mais je me tiens un peu à l’écart de la « communauté ». Je comprends, cela dit, qu’avoir quelques compatriotes peut être important. Et c’est toujours bien pour le réseau, notamment professionnel !

Il existe un groupe Facebook à l’intention des francophones à Edimbourg assez actif. Je vous conseille aussi de suivre la page de mon ami Jean-Yves, à Glasgow, qui publie plein d’infos intéressantes. Du côté des forum, Expat Blog est vraiment très utile, les gens posent leurs questions et s’entraident.

Vivre en Ecosse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Le Chardon #6 : Dernières semaines de salariat…

Vendredi 8 février. C’est difficile à croire, mais dans 20 jours, je...
Read More

2 Comments

  • Salut!
    Quel plaisir de lire ton article au réveil! Enfin « plaisir » il m’a aussi fait bcp réfléchir sur mon immigration à Édimbourg… Ça fait maintenant deux mois que je suis là, je n’ai pas vraiment fait d’efforts pour m’intégrer, préférant rester dans le confort de mon appartement…
    Merci pour le coup de pied au cul pour me motiver à sortir et rencontrer des gens!
    En tout cas merci Sarah pour cet article ainsi que toute l’équipe de French Kilt pour tout le travail que vous accomplissez sur ce site, c’est une vraie perle! 😀

  • Le secret pour rencontrer des Ecossais ? S’asseoir au bar d’un pub tout tranquille, loin des rues touristiques ! Testé et approuvé plusieurs fois cette semaine. 😉 xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *