Notre Edimbourg gratuit

Parce que visiter Edimbourg peut représenter un certain budget, voici quelques idées d’activités sans se ruiner dans la capitale de l’Ecosse : tout est 100% gratuit ! On revient sur les « habituels » et on vous livre aussi quelques petits secrets pour visiter Edimbourg sans trop dépenser.

Trois points de vue époustouflants et gratuits

Arthur’s Seat

Comment ne pas commencer cette liste par Arthur’s Seat ? On peut l’appeler le volcan, l’ancien volcan, la colline, la montagne, Holyrood Park, comme on veut… Tout le monde sait à quoi on fait référence quand on en parle à Edimbourg. Qu’on y passe en vitesse en grimpant simplement sur la falaise ou qu’on y fasse une vraie randonnée jusqu’au sommet, on est rarement déçu par la magnifique vue offerte sur la ville. C’est un must !

Depuis le Scott Monument
Depuis le Scott Monument

Calton Hill

Presqu’en face d’Arthur Seat, sur le côté est de New Town, Calton Hill est le premier « parc » de loisirs ouvert par la ville. On y accède très rapidement depuis North Bridge et on savoure une vue à 360°. L’occasion de comprendre comment la ville d’Edimbourg est construite, entre le côté New Town, Old Town… On aperçoit également Leith, son port, et Portobello. Beaucoup de panneaux explicatifs racontent l’histoire de la ville, c’est un très bon point de départ pour une visite de la ville en profondeur. On peut par ailleurs grimper au sommet du Nelson Monument (ce n’est pas gratuit, mais je vous en parle juste là).

Depuis le Nelson Monument...
Depuis le Nelson Monument…

Les toits du Musée National d’Ecosse

Personnellement, c’est l’un de mes endroits préférés pour profiter d’une belle vue sur Edimbourg. On peut gratuitement monter au sommet du Musée National d’Ecosse et découvrir une vue panoramique. Du côté du café du musée, également, une jolie terrasse donne un point de vue imprenable sur la ville. Bonus : c’est bien moins blindé que Arthur’s Seat un dimanche…

edinburgh

Des musées gratuits et intéressants

Le Musée National d’Ecosse

On y revient : le Musée National d’Ecosse – The National Museum of Scotland – est très bien fait, très intéressant, un peu fourre-tout mais parfait pour passer un petit moment. Une partie du musée est entièrement consacrée à l’histoire de l’Ecosse en elle-même (faites coucou pour moi au gisant de Marie Stuart quand vous passez devant) et l’autre partie ressemble plus à une immense collection de choses : une salle des cailloux, une salle des planètes, des animaux empaillés… Il y a régulièrement des événements ainsi que des expositions temporaires.

IMG_2291

Les galeries à Edimbourg

Si vous voulez continuer sur la série des musées et que vous êtes mordus d’art, les galeries vous attendent : la galerie nationale, la galerie de portraits et la galerie d’art moderne. Gratuites, jolies, elles sont, comme d’habitude, un bon plan pour un bon café et une visite inspirante. La galerie d’art moderne peut être une bonne idée de pause lors d’une balade le long de la Water of Leith, que j’évoque plus bas…

Les petits musées du Royal Mile

Le Royal Mile compte une infinité de petits musées gratuits, mais aussi un peu creepy, que je présente dans la première partie de mon article sur le Royal Mile en trois budgets.

Pour trouver toutes les infos relatives aux musées et galeries d’Edimbourg, il existe un site  super pratique, Edinburgh Museums : on y met nos dates de séjour et ce qui nous intéresse, et voilà une sélection personnalisée !

Se mettre au vert gratuitement à Edimbourg

Le jardin botanique

On en parlait récemment ici, le jardin botanique d’Edimbourg, au nord de la ville, est juste un petit paradis où l’on peut flâner toute une après-midi, sous le ciel bleu. L’accès est gratuit, il y a souvent de petits événements sympa organisés pour les familles… On peut aussi visiter les serres, moyennant 5,5 pounds. Le jardin ferme vers 18h, et on y accède très facilement à pied depuis Leith, Stockbridge et le centre-ville.

botanic garden edinburgh

Les jardins de Princes Street

Ces jardins sont littéralement pris d’assaut quand le soleil brille à Edimbourg. Nichés entre Princes Street et le vertigineux château, on peut s’y promener ou y faire la sieste tranquillement. On y admire aussi le très mignon Gardener’s Cottage, du côté ouest des jardins, ainsi que plusieurs monuments et statues. On peut facilement oublier ces jardins puisqu’ils sont étonnamment en contrebas de la ville, mais c’est vraiment un chouette endroit.

Profiter de la plage

On ne glousse pas ! La plage, c’est une institution à Edimbourg. Que vous soyez plus Portobello (comme nous) ou Cramond (on aime aussi, hein) il est vraiment facile d’aller écarter les doigts de pieds au bord de la mer du Nord. Certains vont même jusqu’à s’y baigner. Nous on attend de voir si l’été 2016 sera vraiment « le plus chaud depuis 40 ans » comme on nous l’annonce. Pour accéder à ces plages, il y a l’option marche ou l’option bus !

portobello beach

Water of Leith

Une jolie marche, parmi tant d’autres, que l’on met en avant parce qu’elle nous emmène « loin » de la ville tout en étant en son coeur. On peut commencer du côté de Leith, ou à Stockbridge, ou à Murrayfield… Et simplement suivre la rivière. On peut « émerger » quand on le souhaite, c’est vraiment une balade qui s’adapte aux envies.

Un golf gratuit

Normal dans la patrie natale du golf : à Bruntsfield Links, près des Meadows, un terrain de golf est accessible gratuitement. Et si vous n’avez pas de club ou de balles, facile, on peut les louer pour quelques pounds juste à côté !

Des visites gratuites

Le Parlement de l’Ecosse

Pour comprendre le fonctionnement de l’Ecosse, une visite du Parlement écossais s’impose ! Plusieurs thématiques sont proposées, on peut aussi opter pour une visite en solo avec un audio-guide. Je n’en dis pas plus car je n’y suis pas encore allée, mais ça ne saurait tarder.

parliement scotland

Register House

Là, tout le crédit revient à… mes parents ! Lors de leur visite en novembre, ils me donnent rendez-vous au « café de the Register House », tout près de mon auberge de jeunesse. Je suis intriguée car je ne connais pas… Je ne savais pas que l’on pouvait rentrer comme cela dans le bâtiment des archives nationales. C’est vraiment beau, il y a de magnifiques plafonds et surtout, un très joli petit jardin à l’arrière. Un trésor d’Edimbourg, encore un…

Les free walking tours…

Puisqu’il faut le mentionner : oui, beaucoup de gens suivent des visites guidées pédestres et gratuites dans Edimbourg. Alors c’est sympa, mais ce n’est pas réellement gratuit – et c’est normal – puisqu’un pourboire est demandé à maintes reprises pendant la visite. Maintenant, techniquement, oui, vous pouvez y assister sans ne rien débourser mais vous ferez pâlir plus d’un Ecossais.

Pendant l’été, des événements gratuits

Edimbourg est littéralement la capitale des festivals, il y en a constamment au cours de l’année. Je vous en parlerai bientôt plus en détail mais toutes les infos sont données juste ici.

En août : un feu d’artifice chaque soir

Lors du Fringe et du Tattoo (je veux dire le Royal Edinburgh Military Tattoo, hein), en août, la ville entre en transe. Et tous les soirs, un feu d’artifice est tiré depuis le château. Pas long, hein, mais quand même : lors de mon arrivée, cela m’avait beaucoup étonnée. Le dernier soir (le 31 août si ma mémoire est bonne) un énorme feu d’artifice est organisé, l’occasion d’aller se percher avec tout le monde sur Calton Hill pour en profiter.

Le Fringe gratuit

Le Fringe, cet immense festival des arts du spectacle au sens large, prend totalement possession d’Edimbourg durant le mois d’août. On vous racontait l’ambiance, l’été dernier… La ville triple sa population, les déplacements en centre-ville se compliquent. Et pour cause : des petites scènes sont érigées tout le long du Royal Mile, et on peut y voir gratuitement des extraits des spectacles présentés durant le festival. Pratique, pour faire son marché. Par ailleurs, de nombreux cafés accueillent des spectacles gratuits. Et si l’on en croit Tao, on peut se faire offrir des tickets pour remplir les salles, si l’on traîne aux bons endroits au bon moment. Plus généralement, il est toujours possible d’avoir des tickets à moitié prix lors de l’ouverture du festival (puisque le bouche-à-oreille est la clé du succès pour ces centaines de spectacles) et dans les points de vente sur Princes Street. Je me réjouis !

fringe edinburgh

Le festival du livre, et du jazz, et…

Un autre festival gratuit va attirer votre attention cet été : le festival du livre, du 13 au 29 août, qui prend ses quartiers sur Charlotte Square, propose plein de rencontres avec des auteurs, des ateliers… Et tout cela, c’est gratuit. Pareil, le Edinburgh Art Festival, du 28 juillet au 28 août, va faire découvrir les merveilles de l’art contemporain gratuitement. Enfin, le festival de Jazz propose également des concerts gratuits, mais leur site ne semble pas fonctionner pour l’instant.

Et sinon… Vous êtes là, le 30 novembre ? Traditionnellement, chaque année, Historic Scotland offre des  tickets gratuits pour visiter le château d’Edimbourg et une foule d’autres lieux habituellement payants à l’occasion de St Andrew’s Day, saint patron de l’Ecosse. Ne ricanez pas, il peut faire très beau, un 30 novembre !

 

 

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Les Hébrides extérieures, mon aventure insulaire

Me voilà fraîchement rentrée d’un beau voyage dans les Hébrides extérieures, cet...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *