Découvrir les Cairngorms en hiver, le long des SnowRoads

Les vaches des Highlands dans le domaine de Rothiemurchus

Bien que toutes les saisons soient bonnes, découvrir le parc des Cairngorms en hiver est une opportunité givrée pour profiter pleinement des activités hivernales à l’écossaise. Depuis peu, un nouvel itinéraire a été mis en place par VisitCairngorms, l’office de tourisme du parc. Cet itinéraire porte le nom poétique de SnowRoads et s’étend de Grantown-on-Spey, au nord, jusqu’à Blairgowrie, au sud. Il faut entre 1 et 3 jours pour parcourir cet itinéraire de 150 kilomètres, selon le nombre de pauses… et de détours. 

Cet article est le fruit d’un partenariat avec VisitCairngorms, pour faire découvrir l’itinéraire des SnowRoads aux internautes francophones. J’ai cependant été consultée quant à l’organisation du séjour et ai pu écrire mes articles librement.
Un grand merci à Suzy pour avoir mis sur pied ce projet et m’avoir accompagnée sur les SnowRoads!

snowroads cairngorms

Les SnowRoads, un itinéraire parfait pour explorer les Cairngorms en hiver 

La route commence à Grantown-on-Spey, au nord du Parc des Cairngorms. Ce petit village aux jolis cottages avec jardins se trouve au bord de la rivière Spey, qui chemine vers le Nord. Au bord de cette rivière, d’ailleurs, on trouve toute une flopée de distilleries ! Ca donne envie de s’arrêter pour faire une petite balade, mais nous mettons le cap sur Tomintoul, réputé pour être le plus haut village d’Ecosse. Sa rue centrale est bordée de maisons aux pierres grises, où l’on peut d’ailleurs voir l’ancienne caserne des pompiers, aujourd’hui transformée en petit café associatif. 

Une dégustation de whisky à Tomintoul

Au coeur du village, je m’arrête chez Scott, le patron du Whisky Castle. Une petite boutique qui s’apparente à une caverne d’Ali Baba du whisky. Dans les étagères de Scott, on trouve à la fois les grands noms du whisky écossais, mais aussi des petites distilleries, et surtout… quelques trésors, quand on aime les bouteilles de collection. Scott prend le temps de nous expliquer comment s’organise le magasin, puis sort quelques bouteilles pour une dégustation. “C’est un peu notre marque de fabrique, ici… Tout le monde peut goûter un whisky, discuter, poser des questions…”. On goûte d’abord un Tomintoul, de la distillerie locale.

Puis Scott nous explique la différence entre un single malt, un whisky provenant d’une seule distillerie, et un single cask… Issu d’un seul tonneau ! Nous essayons d’écouter nos papilles. C’est fou comme, à nous trois, nous avons évoqué des choses totalement différentes, et préféré chacune une bouteille en particulier. 

Des œuvres d’art sur les SnowRoads

Après une bonne soupe de lentilles à Highland Market, le petit café attenant, on se remet en route – notez que je ne suis pas au volant -, le long des SnowRoads. J’ai une chance immense : j’ai pu découvrir l’itinéraire… sous la neige ! Juste avant mon arrivée dans le parc, une grosse chute de neige a transformé les collines environnantes en paradis blanc. Parfait. 

Sur le chemin, nous nous arrêtons pour découvrir quelques œuvres d’art disséminées au bord de la route. Pour cela, nous utilisons l’appli SnowRoads, je vous en reparle en fin d’article. Ces petits coins de pause au bord de la route tombent à point et nous permettent de prendre l’air. On avance à un rythme chaloupé, sans se presser. La première oeuvre d’art est un immense cube en miroir, dans lequel on peut se placer. Il reflète la lumière et nous donne l’impression que le paysage est comme… décuplé. La deuxième oeuvre d’art invite à la médiation. Des petites alvéoles poétiques sont disposées de manière à profiter pleinement de la vue… sur les montagnes et le château de Corgarff. 

corgarff cairngorms snow roads

Le long de la route, on croise aussi deux domaines skiables, ce qui franchement me donne envie de tester enfin la poudreuse écossaise ! Ce sera pour la prochaine fois… 

Il existe plusieurs domaines skiables, dont trois dans les Cairngorms : Glenshee, Cairngorm et Lecht

Cairngorms en hiver : où randonner pour en prendre plein les yeux ? 

Le parc national des Cairngorms, presque entièrement dédié à la nature, est rempli de superbes randonnées, pour tous les niveaux. Pour en profiter pleinement, vous pouvez même faire appel à des guides de haute montagne, qui connaissent la région comme leur poche. Par un après-midi lumineux, nous nous sommes garées à Auchcallater, près de la vallée de Glenshee, pour faire la rencontre de Garry et Bill de Hillgoers. Avant ce rendez-vous, ils s’étaient renseignés sur notre niveau, notre expérience et nos envies. Ils ont choisi pour nous une balade parfaite : une marche de 3h vers le loch Callater, presque entièrement gelé !

loch callater cairngorms
Le Loch Callater, dans les Cairngorms

Observer la faune des Cairngorms

En chemin, nous observons les traces des animaux, nous parlons de la beauté des montagnes écossaises et, forcément, on raconte quelques blagues. Une fois arrivés au bord du lac, Garry nous dévoile une petite surprise : dans son sac à dos, il avait caché un petit réchaud, du chocolat et des gâteaux ! Nous entrons dans le petit “bothy” (les refuges écossais) pour une pause qui fait son effet après une bonne marche dans l’air froid. Au retour, nous voyons bien plus d’animaux : des grouses, des cerfs… 

loch callater
Bill et Garry, de Hillgoers

J’ai bien aimé cette balade car elle offre des paysages grandioses, et elle est relativement plate. Garry et Bill de Hillgoers nous ont prêté des bâtons, et même si j’ai gloussé au début, je dois dire que c’était bien utile. 

Rothiemurchus et les paisibles vaches des Highlands

Le domaine de Rothiemurchus, au sein du parc, est également un parfait terrain de jeu pour les randonneuses du dimanche que nous sommes. L’une de mes préférées est le tour du loch An Eilein. Encore une fois, c’est une marche sans grimpette, au bord de l’eau, entre les pins… Je suis loin d’être prête pour mon premier Munro ! Les Munros, ce sont ces sommets de plus de 900 et quelques mètres en Ecosse (3000 pieds), il y en a 282. 

Vous pouvez aussi opter pour un « Highland Coo Safari« , une balade dans le domaine accompagné d’un ranger du domaine pour aller rencontrer les vaches des Highlands qui vivent une belle vie dans le domaine. Si vous êtes avec des petits, ils vont adorer !

Coup de coeur pour le domaine de Mar Lodge près de Braemar

A quelques kilomètres du village de Braemar, le domaine de Mar Lodge a l’air privé, mais en fait, il ne l’est pas du tout. Il est géré par National Trust of Scotland et est donc… ouvert à tous ! On y pénètre en empruntant un fabuleux pont daté de 1902 (même s’il est écrit la date de 1848 dessus, sinon c’est trop facile). La route étroite passe devant la belle maison du domaine puis s’enfonce dans la forêt. Vous pouvez même sortir de la voiture et descendre au bord de la rivière, pour une petite marche. J’ai eu la chance de découvrir cet endroit avec Simon, de Yellow Wellow Tours, un guide local passionnant et dépaysant. Le domaine compte beaucoup de cerfs, ouvrez l’oeil ! 

mar lodge estate cairngorms mar lodge estate cairngorms

Comment profiter pleinement des Cairngorms en hiver ?

Où manger quand on visite les Cairngorms en hiver 

The Druie Cafe, avant de découvrir le domaine de Rothiemurchus 

Installé dans un joli petit cottage, ce café lumineux et agréable vous donne l’impression d’être à la maison. Un petit scone croustillant accompagné d’une théière d’Earl Grey au coin du feu, c’est juste ce qu’il faut avant de partir en rando dans le domaine ! C’est aussi un bon point d’information. 

The Highland Market, à Tomintoul

Accolé au Whisky Castle, ce petit café et boutique propose tout ce qu’il faut faire une pause à midi : soupes, sandwiches, sourires et conseils. Tomintoul est souvent décrit comme “le plus haut village d’Ecosse”, et sans doute l’un des plus pittoresques également : petites maisons en pierres, pubs cossus… L’ancienne caserne des pompiers a été transformée en petits cafés. Le village est seulement constitué d’une poignée de rues organisées autour d’un square central. 

The Flying Stag à Braemar

Braemar, c’est vraiment la pause parfaite dans une journée d’aventures dans les Cairngorms. Ce petit village au style presque alpin compte tout ce qu’il faut de pubs et cafés, et pas mal de balades démarrent d’ici. Cette fois-ci, j’ai découvert The Flying Stag, le pub de l’hôtel The Fife Arms dont je vous reparlerai plus tard. Ce pub, à la décoration cocasse et créative (il y a vraiment un cerf… volant… au-dessus du bar !), me fait me sentir à l’aise et au chaud instantanément. J’aime particulièrement la galerie de portrait des villageois, sur l’un des murs. Dans l’assiette, c’est fort plaisant également : produits locaux, petites touches épicées… Avec, toujours, cette petite ambiance XIXème siècle qui va bien. 

The Highlander Bakehouse à Crathie

Dernière recommandation si vous êtes du côté du Balmoral : ne loupez pas The Highlander Bakehouse, à Crathie. Cette petite boulangerie, ouverte par Shona et son partenaire, est juste adorable. Ici, que des produits frais et bio, cuisinés sur place. Le pain frais du jour est présenté dans un joli placard en bois. Shauna a même dédié une partie de la boutique à des aliments en vrac. 

Où dormir dans les Cairngorms en hiver

The Rowan Tree à Aviemore

Ce petit hôtel familial, à 10 minutes en voiture d’Aviemore, a une histoire passionnante : ouvert au 18ème siècle, c’était déjà une auberge, où l’on pouvait passer la nuit, changer de chevaux, se restaurer… Plus tard, un petit bureau de poste s’est ajouté, ainsi qu’une boutique. Aujourd’hui, ce sont Tamasina et Jonny qui reprennent le flambeau : depuis un an, ils rénovent l’hôtel chambre par chambre, mais ont commencé par la cuisine, voulant complètement revoir la carte du restaurant. Je dois dire que, en quatre jours dans le parc, j’ai dégusté mon meilleur repas du séjour au Rowan Tree !

rowan tree aviemore cranachan rowan tree aviemoregordon monument aviemore

L’hôtel compte une dizaine de chambres très propres et confortables. Presque toutes les chambres ont une salle de bain neuve, et toutes ont vraiment une très bonne literie. Et quand on ajoute le charme d’un petit hôtel de campagne désuet, dont les murs tremblent quand passent les rares trains vers Inverness, au bord du chemin de randonnée de la Speyside Way… C’est un grand oui ! Au passage : Tomasina m’a dit que certains employés auraient vu un fantôme dans l’hôtel, une jeune femme nommée Mavis. Je n’ai pas eu la chance de la rencontrer, mais tenez moi au courant si vous y allez… 

Du Rowan Tree, il est très facile d’aller se balader près de la Speysideway, un chemin de randonnée, ou de monter jusqu’au Duke of Gordon Monument, qui offre de très belles vues.

gordon monument aviemore

Ecocamp Glenshee 

Dormir dans une hutte ou dans un vieux wagon aménagé, pourquoi pas ? Ecocamp Glenshee sera le lieu parfait pour ceux qui veulent tester le “glamping” à l’écossaise, le “camping glamour”. Ici, juste en bordure du parc des Cairngorms, on se sent loin de tout et c’est merveilleux : depuis chaque hutte, on a une vue sur les montagnes des alentours, les sanitaires sont facilement accessibles et un petit “bothy” nous permet de trouver tout le nécessaire et faire un peu de popote. C’est simple et efficace… Ecocamp Glenshee élèvent aussi quelques lamas, qui, si vous êtes sages, peuvent vous accompagner en promenade.

glenshee ecocamp

The Fife Arms Hotel  à Braemar

The Fife Arms était un lieu tellement fou à découvrir que j’écrirai un article dédié. Ouvert il y a un an, cet hôtel décadent et étourdissant a changé la vie à Braemar. Il plonge le visiteur dans l’Ecosse du 19ème siècle de la Reine Victoria. Cet hôtel 5 étoiles a des tarifs très élevés, évidemment, mais on peut en visiter les espaces du rez-de-chaussée gratuitement. Si vous avez un truc dingue à fêter ou envie de faire une folie, c’est sans doute l’endroit parfait. 

Conseils pratiques pour découvrir les Cairngorms en hiver 

Attention au volant

Si vous prévoyez de conduire dans les Cairngorms en hiver, il est important de prendre toutes les précautions.

cairngorms snow roads

  •  D’abord, si vous louez un véhicule, choisissez-en un adapté aux routes en hiver, idéalement, avec des pneus neige. 
  • Sur la route, rappelez-vous que les SnowRoads sont “slow”, on y roule en toute tranquillité. Quand on ne connait pas ces routes, il est bon de prendre garde à chaque grand virage, qui peut parfois être surprenant. 
  • De même, si vous vous arrêtez prendre une photo, faites-le de manière sécurisée afin de ne pas mettre en danger d’autres véhicules. 
  • Vous pouvez consulter ici l’heure des levers et couchers de soleil afin d’organiser votre journée pour ne pas avoir à conduire de nuit. 
  • Notez également que de nombreux animaux sauvages vivent dans le parc, notamment des cerfs. A l’aube ou au crépuscule, il est problable de les voir traverser la route. La prudence est de mise ! 

Une application pour profiter des SnowRoads 

Le Parc des Cairngorms a développée une application spéciale pour voyager sur cet itinéraire des SnowRoads, que vous pouvez télécharger ici. J’ai vraiment trouvé cela chouette, car ça ajoute une toute nouvelle dimension à l’aventure : grâce à la géolocalisation, l’application raconte quelques histoires au fur et à mesure que l’on avance (en anglais seulement, pour le moment). La carte est également très pratique pour trouver des trucs à faire un peu partout le long de la route. Mais ce que j’ai vraiment beaucoup aimé, c’est qu’il y a quelques pistes musicales, spécialement composées par un musicien écossais pour chaque section de la route ! 

cairngorms snow roads

J’espère avoir su vous donner envie d’explorer les Cairngorms en hiver, quand tout est calme – et parfois blanc – et que la nature est à portée de main. Nous avons d’autres articles sur le blog à propos du parc, (comme cette introduction) et je termine vite un article sur des idées d’activités à faire dans le parc, par toutes saisons. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser dans les commentaires ! 

Sarah

13 Comments

  • J’ai toujours besoin d’Écosse… mais encore plus en ce moment ! Et ces paysages, sous toute cette neige… C’est merveilleux ! ♥
    J’ai déjà fait, une ou deux fois, de la rando dans la neige (dans les Alpes). Ça me plairait bien de recommencer, en Écosse. Je prends note et je garde ton article dans mes bookmarks, hihi !
     
    Et puis, je ne dis pas non à une petite lampée de whisky… avant d’aller me mettre au chaud dans une petite hutte. C’est typiquement le genre de logements que j’adore !
     
    Merci Sarah pour ce chouette article !
    xxx

    • Merci pour ton commentaire Clémentine 🙂 La lampée de whisky, avec un carré de chocolat, après la rando, c’est juste la meilleure chose au monde !

  • OH MON DIEU. Je crois que c’est ce que m’inspire cet article et ces photos. Je VEUX Y ALLER. Avec la neige et tout et tout.
    Ca semble merveilleux. Le peu que j’avais vu des Cairngorms m’avait beaucoup plu, tu me donnes encore plus envie d’y retourner.
    MERCI !

    • Haha j’étais exactement dans le même état face à toute cette neige 🙂 mais même sans neige, c’est une région très charmante, avec les villages de Ballater et de Braemar..

  • C’est déjà un coin que je trouve superbe en temps normal mais avec la neige, j’ai juste pas les mots quoi. C’est SUBLIME ! xx

    • Oui ça change tout ! Mais finalement, c’est assez aléatoire 🙂 c’était mon « coup de bol météorologique » de l’année hahah

  • Génial, merci pour les bonnes adresses, j’y pars demain pour un long weekend, je vais emmener les petits chats au Highland Coo Safari ☺️ J’espère qu’on aura la neige nous aussiiiiiii, quelle chance tu as eu, dame nature était avec toi !

  • Merci pour ce moment de rêve !
    Si le confinement est fini nous allons en Ecosse du 13 au 30 Juin 2020 ? Tout est prévu et réservé !!!
    Nous n’aurons pas le privilège de voir les Cairngorms sous la neige mais en Juin c’est bien aussi.
    Nous devons aussi vous contacter pour votre tour « Harry Potter » à Edimbourg …
    Continuez à nous faire rêver !

    Cordialement
    Chris & Alain

    • Hello Chris et Alain ! Merci pour ce gentil commentaire! J’espère de tout coeur que vous pourrez voyager en juin, mais nous allons devoir attendre… Bon courage à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *