Découvrir Edimbourg en hiver : ce qu’on adore et ce qu’on déteste secrètement

Je ne cesse de le dire : découvrir l’Ecosse et Edimbourg en hiver peut être une très bonne stratégie. D’ailleurs, mes deux premiers voyages,  bien qu’en novembre et en février, ont été merveilleux et la longue nuit ne m’ont pas empêchée de tomber amoureuse du pays. Voici des idées de choses à faire à Edimbourg lorsque les jours raccourcissent et rafraîchissent…

Découvrir Edimbourg en hiver, c’est avoir la ville pour soi (et dépenser moins)

L’été en Ecosse, c’est bien. Les journées sont longues, on peut parfois profiter d’un bon 24 degrés, waouh. Mais le beau temps est loin d’être garanti, alors que les foules denses, elles, le sont. Et qui dit foule dit… Tarifs à la hausse. Vols, hébergement, transports et même  les activités, tout est plus cher à Edimbourg et en Ecosse en général durant la « haute saison ». Entre janvier et août, les prix dans les auberges de jeunesse par exemple, doublent carrément. Les tours à la journée (les tours classiques qui vont au Loch Ness et reviennent le soir) passent d’une quarantaine de pounds à au moins 55. Et encore, pendant l’hiver, ces tours sont souvent réduits à 10 ou 20% pendant la semaine.

Durant l’été, ne pensez pas sortir dîner le week-end sans réserver votre table. Lors de la basse saison, il est bien plus facile d’improviser une sortie, et on sent que dans les bars aussi, tout est plus relax. C’est juste un autre rythme et c’est plutôt agréable quand on découvre une nouvelle ville, non ?

Et puis tout simplement… Edimbourg l’hiver, c’est beau. Le soir, le ciel, est à tomber, et il ne fait pas aussi froid ou humide qu’on le dit. Il y a quelque chose de cosy, de chaleureux, c’est assez difficile à décrire. Même si on grogne contre la météo quelques jours, il y a un esprit hivernal assez joyeux qui règne. C’est une période de l’année un peu… Magique.

Le marché de Noël d’Edimbourg et moi

Je sais que bloguer, c’est parfois être un peu bisounours. On doit forcément tout trouver génial. Mais parfois… Ca me glonfle. Alors quand on me demande mon avis sur le marché de Noël d’Edimbourg, je ne peux pas dissimuler mon rictus. C’est sympa, c’est bon enfant, mais… Je crois que cela manque un peu d’âme. Il y a trop, ou alors pas assez, je ne sais pas. Tout se ressemble. Tout est cher. En ai-je trop vu, ai-je perdu le mojo ? Je ne sais pas. Malgré tout, une petite balade dans les différents espaces du marché de Noël, c’est aussi une bonne occasion de voir la ville différemment… Bon. Pester une petite minute de m’empêchera pas de présenter les différents espaces que l’on peut découvrir au marché de Noël d’Edimbourg :

Le marché « européen » : disséminé sur la dalle près de la gare Waverley et étalé sur les versants escarpés des jardins de Princes Street, on y trouve une colonie de maisonnettes proposant des produits de Noël (ou pas) très classiques et pas nécessairement artisanaux ou made in Europe, ce qui est un peu décevant. Mais comme on me le souffle à l’oreille, il y a aussi un Francomtois qui propose de bonnes saucisses de Morteau et des produits locaux du Jura ! Alors ça va… Du coup, il faut juste savoir faire la différence entre les vrais produits artisanaux et les breloques sorties d’usine à l’autre bout de la planète. Et puis il y a un bar, une petite galerie… Le « fond » des jardins est consacré aux enfants, avec des manèges et un labyrinthe de sapins apparemment très populaire. Les manèges et attractions pour enfants coûtent de 2 à 5 pounds et peuvent se réserver sur le site du marché de Noël.

img_5298

img_5292

Le marché écossais : installé sur George Street, il s’attache à ne proposer que des produits écossais. J’ai été plutôt déçue par la sélection de produits, et si on y trouve en effet quelques marques écossaises, il y a peu d’artisanat réellement produit en Ecosse et ça, c’est dommage. Donc… Idée pas mal, mais petit flop, à mon goût.

img_5271

Le château lumineux étrangement nommé « Street of Lights » se trouve cette année sur George Street, après avoir été lancé pour la première fois l’hiver dernier sur le Royal Mile. Rouge en 2015, il est plutôt bleu-vert en 2016, qu’en déduire ? Bon. Je n’étais pas conquise l’an dernier, cette année, j’y vois du mieux : un peu plus d’espace, couleurs plus harmonieuses, et l’horrible logo « Virgin » attaché au merveilleux château l’an dernier a disparu. Mais… Je ne parviens pas à voir autre chose qu’une lourde structure pimpante qui pique les yeux. Ce que je ne comprends toujours pas : on peut passer en dessous mais cet espace n’est pas du tout exploité. Pourquoi n’avoir pas mis les petits stands du Scottish Market ici ?

img_5269

La patinoire : sur Princes Street ou alors sur l’anneau de St Andrew Square, on peut s’adonner au plaisir de la patinoire durant le marché de Noël, à Edimbourg. Tarif : 5 pounds pour les enfants, avec la location, à partir de 9 pour les adultes. Oui, oui, c’est hors de prix. Il est possible de réserver les créneaux en avance, sur internet.

img_5104

Autres activité à tester à Edimbourg en hiver

Les portes de l’Avent
Alors ça, c’est un vrai truc chouette du 1er au 24 décembre à Edimbourg : 24 doors of Avent permet de visiter les coulisses de beaux bâtiments d’Edimbourg comme le Summerhall, the Assembly Rooms, et toute une collection d’églises. C’est l’occasion de voir un truc VRAIMENT unique.

Randonner dans la neige
L’espace d’une journée, si elle est ensoleillée, pourquoi ne pas aller faire un tour dans les Highlands ? L’an dernier, nous sommes allés faire un saut du côté de Glen Coe pour faire un tout petit bout de la West Highland Way, c’était magnifique de découvrir les paysages du nord, saupoudrés de neige… L’article de Tao sur notre balade est à relire ici.

Se payer des frissons
Comme la journée s’achève tôt (la nuit tombe entre 16h et 16h30 en ce moment) il faut trouver quelques activités à faire à l’intérieur… Pourquoi pas ne pas se donner quelques frissons en visitant Mary King’s Close ou encore les souterrains d’Edimbourg ? J’avais creusé le sujet et voici l’article !

Skier en Ecosse
On creusera bientôt un peu plus le sujet mais, si les conditions sont favorables, pourquoi ne pas louer une voiture et partir pour une journée de ski ? Le domaine de Glenshee est à deux heures de route d’Edimbourg et au vu du site internet, j’ai un peu envie d’aller essayer… Rendez-vous cet hiver !

Faire un ceilidh
C’est l’activité écossaise « indoor » par excellence : le ceilidh, la danse traditionnelle écossaise, peut se tester à Edimbourg : au Summerhall le mardi ou au Ghillie Dhu le samedi soir ! Il ne faut pas avoir peur et simplement se lancer. Attention, c’est très sportif et on en sort vite essoufflé, mais c’est vraiment très drôle et j’ai passé de très bons moments dans des ceilidhs et pourtant, je ne suis pas une professionnelle de la danse, loin de là… Il y a quelques mois, je vous racontais ma première expérience de ceilidh.

Tester le marché de Noël du  Summerhall
C’est dommage, le marché de Noël de Summerhall n’a lieu durant qu’une seule petite journée ! Mais il vaut le détour parce qu’il n’invite que des artistes, artisans et producteurs locaux. C’est l’occasion de se faire une journée « Christmas » avec tout ce qu’il faut : cadeaux, paillettes et choeurs d’enfants qui chantent des Christmas Carols. Et forcément, parce que c’est au Summerhall, ça sera fait avec beaucoup de goût et de style. Plus d’infos juste ici.

Aller voir une comédie musicale
Le Playhouse d’Edimbourg aussi se met en mode « fêtes » en programmant Mamma Mia, une comédie musicale « feel-good » écrite par le groupe Abba. Elle est à voir avant le 7 janvier ! Plus d’infos ici. Comme les journées finissent tôt, autant que les soirées soient bien animées… Ou, encore plus tardi, un peu de Scottish Ballet ! Cette année, c’est Hansel et Gretel !

Participer à une course habillé en Père Noël
Le dimanche 11 décembre, revêtez votre plus beau costume pour aller participer à la Santa Run d’Edimbourg, autour des jardins de Princes Street. Et si vous n’en avez pas, c’est un événement sympa à voir ! Plus d’infos ici.

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Traditions d’Ecosse : ma romance avec Robert Burns

Robert Burns est le poète le plus fameux d’Ecosse : impossible de...
Read More

3 Comments

  • Tu n’as jamais eu l’occasion de faire la Street of Lights ? C’est pourtant sympa comme expérience (et c’est gratuit !). Si l’espace n’est pas exploité, c’est justement parce que quand les festivités commencent, il y a beaucoup de monde là-dessous ! Si jamais tu ne connais pas (bon, tu habites dans la ville, tu dois le savoir) mais la structure d’une animation sons et lumières avec la St Giles’ : les lumières changent au rythme des chorales qui y chantent. Je l’ai fait l’année dernière, j’avais beaucoup aimé ! xx

    • Oui, ils ont fait ça au lancement… Mais le reste du temps c’est le désert, à part quelques gens qui errent. Cette année d’ailleurs, ils l’ont mis sur George Street. Je suis contente que ça t’ai plu, moi, franchement, je trouve ça ni beau ni lumineux…

  • Merci pour cet article! J’hésite en effet à me rendre à Édimbourg pour ce marché de Noel mais visiblement je vais peut-être plutôt essayer de faire un bonhomme de neige du côté de Glen Coe 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *