Hébrides extérieures : Harris, nous voilà

harris hebrides scotland

Harris. Comme dans Lewis & Harris. On dirait le nom d’un cabinet d’avocats à succès mais c’est le nom de la plus grande – et plus connue aussi – île des Hébrides extérieures. Deux îles scindées en une, c’est un concept un peu particulier. J’ai passé des semaines à me dire : « mais on dit Lewis & Harris ou Harris & Lewis ? C’est un peu comme on veut, au fond.

Après avoir fait du vélo sur Barra, erré sur South-Uist, cherché une sirène sur Benbecula et gueté les loutres sur North-Uist (je le raconterai plus tard, je suis une logique géographique mais parfois, l’inspiration me mène ailleurs), nous pensions passer une nuit sur la petite île de Berneray. Encore une fois, plages de dingue, nature folle, maisons adorables. Je vous laisse juger.

🚩 Pour vivre ce voyage dans les Hébrides extérieures différemment, craquez pour notre ebook poétique et illustré, disponible en un clic 🚩

berneray hebrides berneray hebrides berneray hebrides berneray hebrides berneray hebrides

Nous pensions dormir dans ce petit refuge mais il était alors totalement envahi par un groupe d’étudiants français et… comment vous dire, après près de dix jours dans un état de calme intense, nous ne voulions pas être plongés dans un groupe bruyant. Coup de chance, un ferry est sur le point de partir pour Tarbert, le village que nous devions rejoindre la veille ! Allez, c’est parti, on embarque. Sur le pont, on tombe sur nos amis Brian et Jo, rencontrés quelques jours plus tôt. Au large, je vois l’île de Harris s’approcher : le soleil décline et je sens d’instinct que nous avons fait le bon choix en arrivant un jour plus tôt. On accoste au petit port de Levensburgh, où nous attend le petit bus qui rejoindra Tarbert. Dommage, pas le temps de faire un petit goûter !

Par la fenêtre du bus, ma mâchoire tombe une première fois…

IMG_3920

Tarbert, le village fantôme de Harris

On arrive à Tarbert et on pose les sacs à l’auberge The Backpacker Stop. Par la fenêtre, j’aperçois la distillerie de Harris, dont je vous ai déjà raconté la visite ici. En seulement un an, ce lieu est en quelque sorte devenu le coeur vivant du village. On le sent d’entrée de jeu. Tarbert, avec ses 1300 habitants, est la deuxième commune de Lewis & Harris. Tout fait face au port, où arrivent des ferries de Uig, sur l’île de Skye.

Peu de choses à faire à Tarbert, surtout en hiver. Deux pubs, attachés à des hôtels, une supérette,  un café fermé l’hiver, mais quand même un charity shop et une petite bicoque pour louer des vélos. Même après seulement 24 heures, une sensation d’ennui profond me prend. Alors que pourtant, nous dormons dans des lieux perdus avec huit humains à la ronde depuis près de dix jours. Mais à Tarbert, il y a une sorte de mélancolie qui flotte en ce mois d’octobre. Est-ce la fatigue du voyage qui pointe son nez ?

A Tarbert, on peut commencer à en apprendre plus sur la culture du « Harris Tweed », ce tissu fabriqué à la main sur l’île par une centaine de tisseurs. C’est une industrie très ciblée et très forte qui a littéralement forgé le territoire. J’ai envie d’en savoir plus sur ce produit, dont les magnifiques couleurs ornent beaucoup de vestes et de kilts à travers le pays. Mais à Tarbert même, on peut surtout visiter une grande boutique et un petit magasin de rouleaux où l’on peut voir un métier à tisser. Pas grand chose de plus pour le moment.

IMG_3996 IMG_3994

On fait quelques fois le tour du village, et forcément, devant l’église, on sourit…

IMG_3929

En effet, la religion est très enracinée sur l’île de Lewis & Harris. Le sabbat du dimanche est respecté très strictement. Quand nous sortons, ce jour-là, nous notons que tout le monde est habillé avec beaucoup d’élégance, une bible sous le bras. La messe, c’est du sérieux.

Nous, nous en profitons pour… Filer en promenade avec Brian, qui vient nous récupérer en voiture. Mission du jour : faire le tour des plages de Harris.

Un dimanche sur les routes de Harris

Les paysages de Harris ont quelque chose de lunaire et de sauvage qui marque. La route A859, qui descend vers le sud depuis Tarbert, est un pur délice. Je n’ai pas vraiment d’images à montrer, j’étais trop absorbée, je crois.

On s’arrête d’abord à la plage de Luskentyre. Dans mon carnet, le soir même, j’écrivais : « la plage de Luskentyre n’a aucun sens. L’eau va et vient sans logique aucune et les chevaux n’en ont que faire ». Pour rajouter à l’ambiance surréaliste, nous découvrons la plage multi-facettes depuis un cimetière. J’adore. Je suis entre les tombes et les chevaux blancs, et à mes pieds, une plage psychédélique a l’air de s’être perdue sur sa route vers les Bahamas. Mais non, nous sommes dans le nord de l’Ecosse. Le ciel lourd nous le rappelle.

harris hebrides scotland harris hebrides scotland IMG_4049

Pour que vous compreniez le côté « destructuré » de la chose, voilà une capture d’écran Google. Non, chez French Kilt, on n’a pas de drone ! Nous avons vu la plage des deux côtés. On dit que c’est très dangereux de traversée, qu’il y a de puissants sables mouvants. Brian ne veut pas nous faire courir de risques, alors on reprend la route et on s’arrête à nouveau du côté de Seilebost. On croise aussi des vaches « Belted Galloway », qui sont comparées à des… gâteaux Oreo. Screen Shot 2017-01-22 at 18.45.55harris hebrides scotland

Pause numéro 2 sur la route : la « standing stone » des MacLeod, près du village de Horgabost, juste un peu plus loin sur la route. On monte au sommet de la colline, et de là, on se sent franchement le roi du monde. Je me sens juste bien, il n’y a pas vraiment de vent et l’impression de ne pas avoir de limites est vraiment forte. Nous et les moutons, c’est tout… harris hebrides scotland harris hebrides scotland harris hebrides scotlandAprès tant d’émotions, on a bien droit à une petite pause gourmande. Brian a LA bonne adresse, ouverte le dimanche en prime ! On grille peut-être notre ticket d’entrée au paradis mais franchement, ça en vaut la peine. On pousse la route un peu plus loin, jusqu’au Temple Cafe, que l’on aurait sincèrement jamais trouvé tous seuls. On dirait une petite maison de Hobbit, toute ronde avec ses jolies pierres, sa vue sur la mer, son adorable menu. La plénitude est atteinte ! Brian nous raconte que la maman de Donald Trump est née pas très loin d’ici, ce qui me semble vraiment incroyable – mais ici, on ne s’en vante pas. harris hebrides scotland harris hebrides scotland harris hebrides scotland harris hebrides scotland

La journée touche alors à sa fin et nous reprenons la route vers Tarbert, sous quelques gouttes de pluie. Encore émerveillée par le mini-roadtrip du jour, j’en oublie que la traversée de l’île vers l’ouest m’attend demain. Enfin, on va retrouver la côte ouest !

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Trinquer avec des Vikings des Shetland à Glasgow

Pour que les « gens d’Ecosse » se souviennent que le pays où ils...
Read More

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *