Vivre en Ecosse : mon premier pub quiz à Edimbourg 

Voilà des mois que je me le promettais : après plus d’un an en Écosse, il me fallait tester les pub quiz, ces rendez-vous que l’on retrouve dans tous les bars on presque. Alors, à votre avis, j’ai gagné ou pas ?

Tout comme le bingo, le pub quiz est profondément enraciné dans la culture populaire écossaise. Dans l’un des pubs où je m’arrête régulièrement, le Mash Tun, il est quasiment impossible de passer à l’improviste lors de la soirée pub quiz : toutes les tables sont réservées à l’avance ! Dans d’autres, comme Brass Monkey Leith, où j’ai tenté l’expérience, le quiz n’a lieu que dans une partie du pub et l’on peut donc s’y poser sans forcément être dérangé par le jeu en cours. Lorsque j’ai vu des quiz se dérouler, j’ai parfois eu un peu peur : animateurs avec un très fort accent écossais, questions pointues, temps de réponse très court. J’ai un collègue qui participe régulièrement à des quiz, mais il n’a jamais gagné. Pas très motivant… Autant vous dire que je n’en menais pas large quand j’ai accepté de rejoindre une équipe. Super, c’est moi qui dois réserver la table. Conversation téléphonique :

– Allo, Brass Monkey Leith, comment ça va ?

– Hiya, j’appelle pour réserver une table pour le quiz de lundi !

– Aucun problème, la table est à vous dès 18h.

– Mais… Le quiz commence à 19h, non ?

– Ah oui mais on veut que tout le monde soit prêt à temps…

– J’ai peur de ne pas pouvoir quitter le boulot avant 18h…

– Bon ok, exceptionnellement je note 18h15, mais ne traînez pas !

Pire que pour un rendez-vous chez l’ophtalmologue ! Je préviens dans la minute mon équipe de retardataires notoires. On fera tous de notre mieux.
Pour être honnête, je suis persuadée que ce pub quiz sera un grand moment de gêne pour moi : je n’ai aucune culture sportive, je n’ai pas de télé, et les rois et reines britanniques, à part ma bonne copine Marie Stuart, me sont assez inconnus. Pas de panique. J’ai confiance en mon équipe de natifs écossais – anglais – australiens – américains…

FullSizeRender

Un pub quiz surprenant à Edimbourg

18h20. Je suis en chemin vers le pub et mon téléphone sonne. C’est un barman de Brass Monkey, visiblement stressé : « Sarah, tu es où? ». J’ai eu envie de lui répondre « compte jusqu’à 30 et j’apparais » mais j’ai jugé plus sage de ne pas énerver la personne qui me servira un verre la minute suivante.
18h50. Tout le monde est là, on se creuse la tête pour trouver un nom d’équipe. Je ne le sais pas encore mais ce soir, il y a une quinzaine d’équipes motivées comme jamais : le jackpot s’élève à 300 livres et on peut aussi gagner des verres gratuits. Appétissant !
Le maître de cérémonie est apparemment assez connu dans le milieu. Il s’appelle « Dr Paul » et mon pote James murmure qu’il aurait lâché l’exercice de la médecine pour se lancer dans une carrière d’animateur de quiz, bien plus lucrative. Sur le flyer qu’il distribue, je réalise que ses semaines sont vraiment bien chargées : il enchaîne littéralement les quiz, pub après pub. Pour mieux comprendre l’ambiance de ses soirées, voici un extrait de sa galerie de photos…

Screen Shot 2017-01-30 at 08.11.15
Le quiz se déroulera de la sorte : cinq séries de cinq questions, avec des boissons gratuites pour le vainqueur, puis un questionnaire individuel de 8 questions, pour lequel il faut débourser 2£ (seulement si on veut, et on peut se décider à participer seulement après les questions, donc seulement si on a l’impression d’avoir bien répondu). C’est dans cette partie du jeu eulement que l’ont peut empocher les 300£ !
Allez, c’est parti ! Un lourd silence plane sur l’assemblée. Mais la pression retombe assez vite : les questions sont faciles, et souvent assez rigolotes. À part celles de la dernière série, plus corsées, nous avons une réponse pour chacune.  Tous les visages se tournent vers moi quand le speaker commence une question par : « Quel groupe français… » Tension. Mais ouf : la réponse, c’était Daft Punk. Vient ensuite une série de questions en lien avec des photos qui ont été distribuées en avance. A ma grande surprise, je m’entends identifier une voiture : c’est une Citroën DS ! Oui, je vis avec mon temps. Après chaque round, les réponses sont ramassées, corrigées, commentées, applaudies. On a le temps d’aller commander une bière, bien sûr.

FullSizeRender_1

FullSizeRender_2
Chacun a son petit quart d’heure de gloire, surtout James qui, par hasard total, devine que la plus longue barbe jamais portée par une femme mesure… 14 pouces. Il fut le seul du pub à deviner ! Pour ma part, je défends becs et ongles que c’est la Thaïlande et la Birmanie qui ont une frontière terrestre avec la Malaisie – j’avais justement consulté une carte de cette région la veille…Heureusement, il n’y a eu qu’une seule question sur le foot britannique, notre bête noire. L’équipe à côté, elle, s’en est plutôt réjouie : « quels sont les 5 clubs écossais qui ont joué en premiere league plus de 5 saisons ? » (je ne suis plus exactement sûre de la question, pardon les footeux).

Tout le monde autour de nous se marre et passe un bon moment – à part peut-être une petite équipe de trois « quizeurs pro » qui prennent la chose très au sérieux et sont accoudés à leur table, avec une tonne de papiers autour d’eux. Bizarre.
Fin mot de l’histoire, pas de victoire pour notre premier pub quiz, mais un bon boost de l’ego et une super soirée à se marrer comme des baleines. Et comme personne n’a remporté le jackpot, on se tâte à revenir lundi prochain ! Je vous recommande de tester cette tradition si vous êtes de passage à Edimbourg, on ne sait jamais ce qui peut arriver ! Pour s’y retrouver, voici une carte des pub quiz à Edimbourg. Quand je vous disais que c’était un gros truc…

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Roadtrip vintage : traverser l’Ecosse en Acadiane

Au mois de septembre, mon oncle Jean-Marc m’a embarquée dans une aventure...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *