Le Chardon #1 – Nouvelle année, nouvelle chronique

Comme j’adore lire, chaque semaine, le Monday Morning de Mathilde à Boston et les épisodes en Laponie de Céline, j’ai eu, moi aussi envie de lancer une petite chronique hebdomadaire sur un ton différent, pour parler de mon petit quotidien en Ecosse, semaine après semaine. Grâce à mon boulot et mes projets, j’ai la chance de découvrir des trucs en lien avec l’Ecosse chaque semaine, et j’aimerais partager ces petites découvertes sur French Kilt. J’y pense depuis quelques mois, et je me dis que le mieux, c’est d’essayer ! 

Pourquoi « Le Chardon » ?

  • Parce que ça sonne bien et que ça pourrait être le titre d’une petite gazette locale
  • Parce qu’un chardon c’est petit, mignon et que ça pique (la curiosité)
  • Parce que le chardon, c’est le symbole de l’Ecosse !
  • A titre personnel, ça me permettra de faire un suivi un peu plus précis de cette année 2019 qui s’annonce plutôt cocasse, et de garder une meilleure trace de ce que je lis et vois

On lira quoi, dans Le Chardon ?

  • Des idées de choses à lire ou voir en rapport avec l’Ecosse, de préférence gratuites, en ligne, ou empruntables à la bibliothèque
  • Des petites réflexions sur ce que je croise dans mon quotidien de guide et de rédactrice
  • Un ton simple et personnel, comme un petit carnet de notes partagé, en somme
  • Je vous l’annonce, on sait déjà tous que je ne suis pas un as de la photographie, donc je ne vais pas trop me mettre la pression sur les images. Simplement des petits trucs au hasard, tirés de mon téléphone…
  • Chaque chronique sera publiée le vendredi matin, et comme ça, j’aurais ma petite routine ! Chic !

Est-ce bien sage de se lancer là-dedans ?

Oh, surprise ! J’ai des réserves…

  • Je pourrais investir plus de temps dans l’écriture d’articles classiques (la liste d’attente est longue comme l’hiver écossais), ou par exemple ma chronique sur Courrier Expat, une fantastique plateforme, où vous m’avez d’ailleurs peut-être découverte… J’ai dû faire une pause au début de l’été car je n’arrivais plus à trouver l’énergie et les idées. Faut-il s’y remettre en priorité ?
  • Certains savent raconter leur vie avec brio, et pour d’autres, c’est inintéressant au possible. C’est injuste mais c’est comme ça : certains blogueurs me font tourner de l’oeil d’ennui, d’autres me gardent aux abois et je me réjouis de les lire à chaque nouvelle publication. Quelle est la bonne formule ? Comment susciter l’intérêt du lecteur ? Comment lui apporter quelque chose qui lui servira, dans une série de ce genre ? J’espère que vous m’aiderez.
  • Inaugurer un rendez-vous c’est bien, le faire perdurer, c’est autre chose. Comment faire en sorte qu’une telle chronique soit un plaisir à écrire, comment bien s’organiser ? Comment ne pas se mettre en retard sur un rendez-vous que l’on s’est soi-même fixé ?

Le Chardon numéro 1 : l’Ecosse sur vos écrans

Pour cette fois, je vous partage simplement trois films écossais ou filmés en Ecosse : deux vus récemment, et un qui arrive bientôt. Dites-moi ce que vous en avez pensé si vous les avez vus !

Calibre, un thriller rural

L’histoire est simple : deux amis d’enfance partent pour un “week-end de chasse” dans les Highlands, et forcément, un drame surgit. La suite, je vous la laisse.
Dès les premières minutes du film, un certain malaise s’installe. Vaughn, l’un des deux amis, n’a pas vraiment envie de partir pour ce week-end de chasse. Il n’est pas à l’aise avec le truc. Son pote Marcus, lui, est un habitué. Il est riche, il connaît le lord qui possède le domaine, il peut potentiellement déclencher des investissements vitaux pour ce bled des Highlands où la vie est parfois galère. J’ai vraiment beaucoup aimé tout le passage où les deux potes arrivent dans le village. J’ai vraiment eu l’impression de retrouver quelque chose de déjà vécu, quand tu es l’outsider dans une petite communauté rurale, qu’il n’y a qu’un pub pourri où tout le village est là, où tout le monde t’observe du coin de l’oeil. Ils apprécient la distraction mais sont tout de même gênés par l’intrusion. C’est comme ça.

Ce film pose une question intéressante sur l’image des communautés des Highlands. Les traditions, l’ouverture au reste du monde, la modernité, les clichés de “Highlanders” sont questionnés sans forcément imposer de réponse, ce qui est bien. Chaque personnage incarne un point de vue différent. Si vous avez le moral bien accroché, offrez-vous ce frisson.

A voir sur Netflix, en France ou au Royaume-Uni. Vous pouvez bénéficier d’un mois d’essai gratuit si vous ne connaissez pas cette plateforme. 

Outlaw King, dans la peau de Robert the Bruce

Je ne vais pas faire bien long car vous en avez nécessairement entendu parler. Le film Outlaw King, filmé en Ecosse, retrace la vie de Robert the Bruce, roi d’Ecosse de 1306 à 1329. La critique que j’ai le plus entendue serait sans hésiter « mieux que Braveheart ». Outlaw King est un film historique, mais ne vous attendez pas à un documentaire précis sur la vie du roi. Ca reste un film américain, où l’Histoire, la vraie, a été un peu modifiée. On raconte une histoire dans la grande, en 2 heures. Les paysages sont fantastiques (ma partie préférée ? Quand Robert va dans les Hébrides, bien sûr), on fait le plein de beaux châteaux et on assiste là aux débuts de la construction d’une identité écossaise, toujours en fonction du voisin anglais. A voir en VO sous-titrée.

J’ai vu ce film le jour de sa sortie : ici, il a été diffusé dans quelques cinémas. C’était vraiment l’ambiance : applaudissements, chansons, éclats de rire… Sacré moment.

A voir sur Netflix, en France ou au Royaume-Uni. Vous pouvez bénéficier d’un mois d’essai gratuit si vous ne connaissez pas cette plateforme. 

Marie Stuart, Reine d’Ecosse

Ce mois-ci, un nouveau film qui touche à l’histoire écossaise sortira : Marie Stuart, Reine d’Ecosse. Un titre sobre pour un film qui recueille déjà pas mal de bonnes critiques, mais qui, comme Outlaw King, prend ses libertés avec l’histoire. On le voit dès la bande-annonce, où Marie Stuart rencontre sa cousine Elisabeth 1ère. En réalité, elle ne se sont jamais vues en vrai.

Je me réjouis de voir ce film car je pense en apprendre encore plus sur la personnalité de Marie Stuart. Mais il faudra le prendre pour ce que c’est : un film. D’ailleurs, ça va être l’occasion de terminer mon article « Mon album Panini de Marie Stuart », tant il y a de lieux à visiter en Ecosse quand on veut en savoir plus sur cette reine pas comme les autres.

Et hop ! A la prochaine pour la seconde édition du Chardon.  Un peu plus long, puisqu’il n’y aura plus besoin d’expliquer !

 

 

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Série photo : Glasgow, entre les morts et les gouttes

Voici une série photo qui s’est imposée d’elle-même. En visitant Glasgow pour...
Read More

12 Comments

  • Je suis contente que tu te lances dans cette petite chronique qui je suis sûre va plaire à tout le monde ! Moi j’adore ton style décriture alors tu as déjà une fidèle lectrice 🙂 Et quand tu n’as pas la motiv, dis toi qu’il y a quelqu’un qui attend ta chronique 😉

    • Merci Céline ! Ton soutien compte beaucoup 🙂 je me réjouis de voir si « j’ose » utiliser un style encore plus perso… hmm 🙂

  • Très chouette nouvelle chronique ! Et je ne suis pas tout à fait d’accord, les photos que je vois sur instagram font rêver et illustrent bien les atmosphères écossaises !

    • Hahaha 🙂 merci Margot ! C’est tellement plus facile pour moi d’écrire que de prendre une bonne photo… Mais je m’applique ! Merci pour tes encouragements !

  • Je te suis avec plaisir et te retrouverai chaque semaine c’est parti !
    Et si on on prévoit un petit voyage en Ecosse crois tu qu’on puisse te poser des question sur des bons plans.. Etc ?

  • Quelle bonne idée! Je vais suivre ça toutes les semaines avec grand plaisir, ce sera ma petite dose d’Ecosse hebdomadaire. Moi aussi j’ai hâte de voir Marie Stuart…j’ai apprécié Outlaw king je ne savais pas grand chose sur Robert the Bruce. Bonne année!

  • Super idée et pile au bon moment 😉 Mes soirées d’hiver ne seront que moins longues !
    En tout cas je vais voir Outlaw, je suis pas sûr de l’avoir vu.

    • Ahhhh merci Ophélie ! C’est marrant je me suis déjà dit plusieurs fois ce weekend « ah tiens ça ça sera marrant à mettre »… J’espère que ça aiguisera un peu mon regard 🙂
      Bonne année à toi !

  • Sympa cette chronique.
    Je n’ai pas encore vu « Marie Stuart, Reine d’Ecosse » mais il est dans ma liste. Le premier feedback que j’ai eu (d’une collègue Ecossaise) est que ce n’est pas très fidèle à la réalité, à commencer par le personnage de Marie Stuart qui a un physique est un accent écossais alors qu’elle était française 😀

  • J’ai vu OUTLAW King et j’ai beaucoup aimé. Grande fan d’Outlander (série et livre) je suis très heureuse de retrouver l’Ecosse bien filmée dans d’autres histoires!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *