Plongez dans le Science Festival d’Edimbourg

Comme chaque année, le Science Festival annonce l’arrivée du printemps et d’une foule de trucs trop cool à faire à Edimbourg. Le « Edinburgh International Science Festival » (le festival international des sciences d’Edimbourg, donc) se déroule dans la capitale écossaise depuis trente ans déjà. Du 31 mars au 15 avril, le Science Festival d’Edimbourg offre une floppée d’ateliers, d’animations et de conférences qui rendent les sciences accessibles, même aux non-geeks. Deux raisons simples pour le découvrir : il se passe dans des lieux trop cool et c’est donc un chouette moyen de les découvrir – il prouve avec beaucoup d’humour, de poésie et de simplicité qu’Edimbourg est plus que jamais une ville de sciences. Ce qu’on ne voit pas forcément au premier regard.

Le festival ouvre officiellement aujourd’hui, le 31 mars 2018 ! Incroyable : on fait de l’actu chaude maintenant sur French Kilt, ou quoi ? En réalité, j’ai eu envie d’en écrire un article car je sais que pas mal d’entre vous sont là durant les vacances de Pâques, et que vraiment, il faut y faire un petit tour. Voici le programme complet, pour se laisser inspirer.

Mes découvertes au Science Festival d’Edimbourg

Lors de la soirée d’inauguration du festival, qui a eu lieu au City Arts Centre, j’ai pu m’amuser comme une petite folle dans les divers ateliers proposés sur les cinq étages du musée. D’ailleurs, toutes les photos de cet article ont été prises à cette occasion, uniquement avec mon vieux téléphone – ah bah bravo les blogueurs, hein.

Sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, j’ai été propulsée dans une salle d’opération où j’ai pu aider mes collègues chirurgiens à opérer Wallace, un triste sire qui s’est retrouvé aux urgences après un accident de vélo (genou complètement écrasé) et on s’est rendus compte qu’il avait également des calculs (je crois) et un petit souci au cerveau. Pour gagner du temps, on a tout opéré en même temps. Et c’était vachement drôle.

Un peu plus loin, j’ai appris à faire de la glace en utilisant de l’azote liquide, et j’ai également appris à momifier une pomme. A quoi cela sert-il d’avoir une pomme momifiée, me direz-vous ? A briller en société, voilà tout. Avant de partir, j’ai rapidement découvert un dinosaure dans un bac à sable – qui l’aurait cru – et hop, j’ai fait mon plein de découvertes scientifiques pour la soirée.

Cette petite introduction m’a donnée l’eau à la bouche. Voici d’autres événements qui m’intéressent, pour plusieurs raisons : les thématiques sont super actuelles et intrigantes, et pour moi, la personne non-scientifique par excellence, c’est l’occasion de faire une foule de découvertes lumineuses et inspirantes. Je vous partage quelques idées qui ont lieu tout au long du festival, mais il y a vraiment une tonnes de conférences intéressantes sur l’alimentation, la société, l’économie, les cinq sens… Si vous voulez vraiment en profiter pleinement, optez pour un ticket « SciFive » qui vous permettra de profiter de cinq événements en payant le prix de quatre. Malin.

– L’exposition Wild Life Photographer of the Year : au National Museum of Scotland, une expo des oeuvres de grands photographes, qui donnent à voir les beautés de la planète. (£8/£6)

-Street Science : des petits « pop-up labs » se promènent en ville et offrent gratuitement des démonstrations d’expériences scientifiques. Parfait pour déclencher des vocations 🙂 à suivre aussi sur Twitter

– Ecoville : une expo au Mound, pour se rendre compte de l’impact de notre mode de vie sur la planète. Très chouette à voir avec des petits, c’est intéressant de se demander comment on peut adapter notre futur pour arrêter de cramer notre planète actuelle. Hmmmm.

Les lieux sympas où suivre le Science Festival

d’Edimbourg

Il me semble assez intéressant de découvrir le Science Festival par ses lieux. La liste est longue, mais voici quelques idées :
– Le City Arts Centre, tout près de la gare, sera l’un des hubs du festival. Ce musée se transforme en parc de jeux scientifiques géants, où l’on peut en apprendre plus, avec des petits, sur la médecine, l’Egypte Ancienne, les dinosaures, les robots… J’ai pu tester ces animations, et franchement, c’était vraiment top ! C’est ouvert tous les jours, sauf le dimanche.

– Le Summerhall, près du parc des Meadows, accueille aussi pas mal d’événements du festival, notamment des débats et des conférences pour les adultes, le soir. Cette ancienne école vétérinaire est aujourd’hui entièrement dédiée aux arts. Le dernier dimanche, le 15 avril, la « Mini Maker Faire », une journée de rencontre avec des créateurs locaux et plein de petites expériences à vivre devrait à nouveau avoir pas mal de succès. Sinon, tout au long du festival, on peut y visiter l’Experimentarium, un vrai petit labo interactif.

– Le National Scottish Museum, que l’on ne présente plus, est un lieu qui vit, qui bouge, qui change tout le temps. Pendant le Science Festival, une grande exposition sur les origines de la vie est à découvrir gratuitement. Et bien sûr, plein de petits événements auront lieu.

– Le musée Surgeon’s Hall, à visiter pour l’occasion : ce musée est entièrement dédié à l’histoire de la recherche médicale à Edimbourg. Et il y a vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup à dire. Si vous faites des sciences le fil rouge de votre visite de la ville, il faut absolument s’y arrêter. On a un côté musée, puis un côté cabinet d’horreurs avec des centaines de bocaux pleins de formol et d’organes étranges. Durant le festival, il y a quelques ateliers pour les enfants (ils peuvent y apprendre à disséquer un coeur, no kidding) mais le lieu en lui-même vaut vraiment le détour. En plus, il est plutôt ignoré des voyageurs…

Le jardin botanique et le zoo, forcément, pour prendre un peu l’air. Pas mal d’événéments pour les enfants y sont organisés. J’insiste sur l’impérieuse nécessité de visiter le jardin botanique, gratuit (hors accès aux serres), magnifique, et bientôt bourgeonnant !

Que l’on soit un scientifique dans l’âme ou pas, le Science Festival est un super événement à suivre pour vivre la ville différemment et se faire surprendre. Ce festival, particulièrement, marque le retour du printemps et du bourdonnement social d’Edimbourg qu’on aime tant. On se retrouve vite pour parler littérature à Edimbourg !

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Apprendre l’anglais à Edimbourg : oui, c’est une bonne idée

Apprendre l’anglais à Edimbourg, et pourquoi pas ? Les voyage linguistiques ont...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *