Le Zoo d’Edimbourg : into the Wild… Ou presque

J’ai toujours eu des sentiments très contradictoires en ce qui concerne les zoos. Penser à des animaux dans des cages alors que leur nature profonde est de galoper dans les plaines sauvages de Lalalaland me rend triste. Mais une fois devant ces bêtes, je suis une gamine de huit ans qui les admire pour la toute première fois. Je cours d’enclos en enclos en hurlant à tous ceux qui veulent bien l’entendre de venir voir-vite-y-a-un-singe-et-regardez-il-fait-des-grimaces-oh-il-est-trop-mignon ! Une fois n’est pas coutume, le zoo d’Edimbourg n’a pas échappé a la règle. A quelques exceptions près bien sûr.

Ça fait une éternité que je ne suis pas allée dans un zoo par moi-même, qui plus est un zoo que je connais pas. La plupart du temps, je vais au zoo de Lille ou de Maubeuge en tant qu’accompagnatrice. C’était donc rafraîchissant d’aller visiter le zoo sans personne pour me retenir si je veux passer trois heures devant les girafes et essayer de trouver à tout prix des dodos (Oui, on parle toujours de zoo et pas de musée d’histoire naturelle).

Premières impressions

Aussitôt les billets achetés, l’hôtesse d’accueil nous prévient que pour aller tout au nord, il faut grimper une colline assez raide. Pas de soucis, nous dit-elle, on peut se faire déposer si besoin est. Dans ma tête je commence à me dire qu’il s’agit plus d’un parc animalier que d’un zoo s’il y a un petit train qui fait le tour. Je n’étais pas loin de la vérité. C’est un véritable labyrinthe et un vrai plaisir de s’y perdre. Chaque détour vous amène à un nouvel univers, une nouvelle découverte. Et il y en pour tous les goûts : des animaux à plumes, des poilus, des gros, des rikikis, des féroces, des tout mimis.

Flammands

Je jette des regards un peu partout et je me laisse surprendre par toutes les petites surprises que la scénographie nous réserve. Ici, une exposition sur les oiseaux, là un espace dédié à la recherche sur l’évolution humaine, juste au-dessus de nos têtes, des milliers de fourmis qui s’activent au transport de fleurs, et de l’autre côté un petit pont de bois sous lequel s’étendent les plaines africaines.

Rencontres du troisième type

Ce qui est vraiment génial dans ce zoo, c’est de pouvoir se balader dans les enclos des animaux. Bon bien sûr n’allez pas vous imaginer en Indiana Jones et Lara Croft à pouvoir aller faire des câlins aux lions et aux tigres. Mais par contre, vous pouvez aller à la rencontre des lémuriens, des wallabies.

Lemuriens

J’ai eu moins de chance avec les singes, il faut croire qu’ils sont plus timides. Bien sur, on ne peut pas s’aventurer en dehors des chemins tracés, mais on a quand même le droit à des panneaux de signalisation de traversée de wallabies, et ça c’est fun !

Cela dit j’ai été vraiment déçue par les chimpanzés. Enfin, pas les animaux eux-mêmes mais par leur présentation. La partie extérieure était fermée pour je-ne-sais-quelle-raison et ils étaient donc confinés dans des verrières soit, assez hautes mais tout de même petites considérant la taille des animaux. Petit pincement au coeur en les voyant dormir dans leurs paniers. Et puis l’un d’eux m’a regardée et je me suis sentie fondre devant ce regard. On nous rabâche suffisamment souvent que les singes sont les plus proches animaux des humains et oh combien de films font l’apologie de leur intelligence. Mais c’est tout autre chose de se retrouver face à face (Bon d’accord, avec une vitre entre nous deux mais quand même) avec un véritable chimpanzé qui vous regarde droit dans les yeux ! Les personnes qui disent que les animaux n’ont pas d’âme n’ont jamais été observées par un chimpanzé !

Et les humains là-dedans ?

Un des atouts du zoo est sans aucun doute leur personnel. Il est présent pour les animaux mais aussi pour les visiteurs et on les sent passionnés par leur boulot. Ça a un côté très rassurant dans un zoo. On se dit qu’au moins les animaux sont bien pris en charge. À chaque coin d’enclos, une personne nous renseigne, nous raconte des anecdotes, nous explique le comportement de tel ou tel animal. Ils les connaissent tous, et les aiment tous. Ils sont excités par la parade des pingouins de 14h15, ils prennent des nouvelles des pandas, Tian Tian et Yang Guang.

Au détour d’une visite des capucins, un chercheur nous met en garde : « Attention à vos téléphones, ne les faites pas tomber dans leur enclos. Vous n’aurez pas le temps de nous prévenir. Les singes l’auront d’abord repérer, auront pris le soin de l’exploser avec une pierre pour voir s’il y a quelque chose d’intéressant à manger à l’intérieur. Et puis vexés de n’avoir rien trouvé, ils prendront la peine d’uriner dessus. Essayez d’expliquer ça à votre assureur ! ». Ils ont l’air pourtant adorables à se fourrer les bras de victuailles au point de ne plus pouvoir grimper aux arbres !

Ça nous a pris quatre heures et des bonnes chaussures de marche pour déambuler de singes en perroquets, mais ça m’a rassurée concernant les objectifs de ce zoo. Il est impliqué dans pas mal de programmes de recherches et de protection des animaux et a pas mal d’activités éducatives pour se renseigner.

Cela dit, ils n’ont pas de girafe !

[su_box title= »C’est où et comment ? » style= »soft » box_color= »#c07e8c » title_color= »#fefdfe » radius= »5″]

Comment on y va ?

Transports en commun avec Lothian buses : lignes 12, 26 et 31. (1,50£ le trajet).

Le chauffeur en général annonce l’arrêt pour le zoo. Sinon, n’hésitez pas à lui demander en montant. Si vous êtes timide, regardez par la fenêtre et cherchez le Holiday Inn. Dès que vous l’apercevez, vous pouvez appuyer sur le bouton d’arrêt. Ensuite, il suffit juste de traverser la rue et vous y êtes.

Voiture : Le parking est assez petit et coûte 4£.

Combien ça coûte ?

Adulte : 18 £

Enfant : 13,50 £

Gratuit pour les moins de 3 ans.

 

Il n’est pas nécessaire de réserver en avance, sauf en cas d’évènement majeur (Halloween, soirées..).

Et c’est ouvert quand ?

De avril à septembre : 9h – 18h

En octobre et en mars : 9h – 5h

De novembre à février : 9h – 16h30

Si on a faim ?

Il y a quelques restaurants dans le zoo, rien de très gastronomique mais les prix sont corrects. On peut s’en sortir pour 7-8£ pour un plat et une boisson.

Sinon, en fonction de la météo, il y a quelques kiosques qui vendent des plats types hamburgers, glaces et autres. Sinon il y a plusieurs aires de pique-nique avec tables.

Je veux en savoir plus :

RDV sur le site du Zoo directement : http://www.edinburghzoo.org.uk[/su_box]


 

Et sinon, t’as piné ?

zoo edimbourg

Camille

Animatrice et fan de dodos et de licornes, je me suis installée en Ecosse après un coup de foudre en 2014. Pérégrinations champêtres, dégustations gastronomiques et vagabondages citadins sont devenus mon quotidien et je m'en réjouis un peu plus chaque jour.
Camille
Written By
More from Camille

Un bingo pour un road-trip très écossais

Parfois, rouler des heures d’affilée pendant des jours peut être ennuyeux, même...
Read More

1 Comment

  • Ce zoo est un super souvenir (j’y ai consacré une bonne partie de mon article sur Edimbourg d’ailleurs) ! ça m’a fait plaisir de revivre la visite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *