Rugby en Ecosse : quand les Français viennent vibrer à Murrayfield…

Alors que le tournoi des Six Nations approche, je me rends compte que l’on n’a pas beaucoup parlé de rugby en Ecosse sur le blog. Et pourtant, c’est une institution : les jours de rugby, l’ambiance à Edimbourg change du tout au tout. Comme je n’ai pas eu la chance, pour l’instant, de trépigner sur les gradins de Murrayfield, le stade de rugby de la ville, j’ai tendu le micro à quelques compatriotes « rugbyphiles ». Et si vous êtes à Edimbourg ce jour-là, on vous parle d’un événement sportif et culturel à ne pas louper pour vivre le rugby en Ecosse : le Scottish Fan Fest.

Le tournoi des Six Nations, un grand moment de rugby en Ecosse

Cette année, le XV de France a rendez-vous avec l’équipe nationale d’Ecosse le dimanche 11 février. Ce sera déjà le deuxième match du tournoi des Six Nations, mais le premier à domicile pour les Ecossais, qui seront prêts à tout donner. Si les places pour le match ont fondu comme neige au soleil, c’est tout de même une expérience intéressante d’être en ville le jour du match. Dès le début de la journée, on se rend compte qu’il y a un nombre croissant de personnes en kilt dans les rues. Et puis on remarque les groupes d’amis en voyage, qui se baladent, goguenards, trop heureux d’avoir fait le déplacement pour soutenir leur équipe. Quelques heures avant le début de la rencontre, un lent exode s’observe : tous ces gens joyeux marchent vers l’ouest, en direction du stade de Murrayfield. Les autres prennent le tram, ou alors vont au pub, parce que c’est marrant aussi. Voilà. C’est l’ambiance rugby.

Ce que les Français aiment dans le rugby en Ecosse

Et qu’est-ce qui plaît aux Français, dans la manière de vivre le rugby en Ecosse ? A peu près tout. Alors que Camille avait déjà décrit l’ambiance de Murrayfield dans un article en 2016, j’ai voulu rafraîchir un peu tout ça en demandant l’avis de Français qui ont déjà fait un voyage en Ecosse pour assister à un match de rugby.

La variété des looks ! Photo Hémisphères Voyages

La variété des looks ! Photo Hémisphères Voyages

Magali : « Vibrer au son de Flower of Scotland »

Magali travaille pour l’agence Hémisphères Voyages qui propose des excursions liées au sport depuis 20 ans. Tous les ans, elle envoie plein de Français passionnés de rugby En Ecosse et elle y vient elle-même très souvent. Pour elle, les rencontres au stade de Murrayfield ont toujours quelque chose de spécial. « Nous vibrons tous au son de l’hymne national écossais, Flower of Scotland, c’est magique. Nous aimons aussi le fairplay du public écossais, c’est toujours un bon moment à partager entre amoureux du rugby ». Et pour illustrer, voici le fameux Flower of Scotland…

Sandrine : « J’ai fait l’aller-retour dans la journée pour voir Ecosse-France »

Sandrine B., une lectrice assidue du blog, est également passionnée de rugby. La preuve : en 2016, elle fait l’aller-retour dans la journée pour voir le match Ecosse-France, avec son chapeau en forme de coq, son drapeau et ses couleurs sur les joues. « Entendre l’hymne écossais, fut un super moment que nous attendions depuis longtemps. C’est quand même plus magique de l’entendre en Ecosse par rapport au Stade de France », ajoute-t-elle. Cependant, Sandrine a été étonnée de voir que le traitement réservé à l’équipe invitée était assez différent : « Les joueurs écossais avaient droit à leur photo lors de l’annonce de leur nom alors que pour les Français, on a juste lu la liste des joueurs ». Pareil pendant le match : « les équipes étaient traitées différemment quand elles marquaient. Les écossais avaient droit à de la musique ». Sandrine va devoir retenter l’expérience : « j’en avais discuté avec une ancienne collègue écossaise et elle était surprise, elle disait que pour elle, les équipes étaient traitées de la même manière ». A vérifier! Sandrine n’a malheureusement pas pu voir la fin de ce match, perdu par la France, et a dû louper la troisième mi-temps pour ne pas louper son avion.

rugby en ecosse

photo Sandrine B.

Rugby en Ecosse

photo Sandrine B

Benjamin : « L’Ecosse respire le rugby »

Voilà déjà deux fois que Benjamin vient en Ecosse pour voir un match Edimbourg – Stade Français, son équipe fétiche. C’est simple : il adore l’ambiance. « L’ambiance écossaise c’est tous les avantages d’une ambiance anglaise (supporters accueillants, souriants et joyeux) avec une touche celtique en plus, donc des gens encore plus gentils et toujours partants pour boire ou pour discuter. Et contrairement à la France, pas d’attaques sur Paris ou le rose, ni d’insultes, ça change », me confie-il sur Twitter. « ‘L’Ecosse respire le rugby. On sent déjà une mentalité globalement plus sportive en Écosse. Et surtout, on sent qu’ils aiment et pratiquent ce sport depuis toujours. Ils vivent avec leur équipe, chantent pour elle, vibrent avec elle et souffrent en même temps qu’elle. C’est assez impressionnant à voir quand on est au stade, et à vivre surtout. Même si en France, on a une mentalité plus courageuse : ça chante plus et ça prend facilement le “contrôle” des tribunes écossaises ». Après notre discussion sur Twitter, Benjamin s’est rendu à l’aéroport… Pour s’apercevoir qu’il était dans le même avion que l’équipe du Stade Français !

Antoine : « l’ambiance était au dessus de tout ce que j’avais pu imaginer »

Fan de rugby, Antoine a étudié un an à Perth, en Ecosse. C’est donc tout naturellement qu’il s’est intéressé au championnat écossais et s’est découvert une passion pour l’équipe de Glasgow, dont il « aime beaucoup le jeu pratiqué et l’état d’esprit affiché ». Mais il supporte aussi l’équipe nationale, cela va sans dire.  Ne vivant plus en Ecosse aujourd’hui, il essaye de suivre les matchs sur internet. « Les clubs le rugby n’attirent par forcément les foules contrairement au football qui est le sport n°1 en Ecosse. Mais pour l’équipe nationale, j’ai été voir deux matches pendant mon séjour là bas : Ecosse-Australie et Ecosse-Pays de Galles au stade Murrayfield. Si l’ambiance était extraordinaire pour le premier, pour le second elle était au dessus de tout ce que j’avais pu imaginer. C’était un moment inoubliable!

Photo Antoine https://twitter.com/A_Vauthey

Photo Antoine https://twitter.com/A_Vauthey

Découvrir le rugby en Ecosse en venant vivre le choc Ecosse – France le 11 février à Edimbourg

Pour la première fois, une nouvelle option se glisse entre la télé du salon, le pub ou le stade : le Scottish Fan Fest, un petit festival mêlant sport et gastronomie écossaise est organisé à la Signet Library d’Edimbourg. Richard a eu l’idée lumineuse de rassembler plein d’aspects de la culture écossaise en un seul lieu durant le weekend, tout en installant des écrans géants pour suivre tous les matches du tournoi. Un moyen différent de découvrir le rugby en Ecosse.  » Le Scottish Fan Fest est né de ma passion pour l’Ecosse et sa culture. Cela faisait déjà quelques temps que je réfléchissais à organiser un événement célébrant la culture écossaise et notamment « food & drinks » souvent mal jugée en France et a l’étranger de manière générale. Le weekend de rugby était l’occasion rêvée de tester le concept et d’offrir l’opportunité aux Français visitant Edimbourg de découvrir cette culture dans un seul et même lieu qui plus est exceptionnel et central ». Bien dit, Richard !
Je suis un peu verte de ne pas être à Edimbourg ce week-end-là, car la sélection de choses à goûter me fait un peu rêver. Mon conseil serait, pour les visiteurs présents à Edimbourg seulement pour le week-end, de profiter du festival tout en allant tester l’ambiance des pubs écossais également.

Si vous êtes à Edimbourg et que vous souhaitez vous rentre au Scottish Fan Fest, indiquez le code FRENCHKILT lors de votre commande pour avoir une petite réduction. Merci Richard !

Voir le match Ecosse – France du 11 février à la télévision : 15h50, heure française, sur France 2. 

 

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Rugby en Ecosse : quand les Français viennent vibrer à Murrayfield…

Nouvel An à Edimbourg : des foules et des flammes

Post a comment