Inversnaid : un p’tit coin d’paradis

Il existe sur les rives du Loch Lomond, un havre de paix. Un petit paradis caché des yeux des randonneurs, un Eden atteignable à coups de frein moteur ou de grandes enjambées.

Il y a des premières fois plus dures

La première fois que je suis allée a l’Inversnaid Bunkhouse, je n’avais pas dormi de la nuit, je m’étais faite manger par les midges, j’avais marché trente kilomètres la veille avec des nouvelles chaussures. Bref, j’aurais pu être heureuse avec un sandwich au thon avarié et sieste sur un banc. À la place, je me suis retrouvée dans une petite église de montagne transformée en abri pour campeurs et restaurant gastronomique. Et il y avait même un jacuzzi.

P1060825

Il y avait quelques places pour planter la tente mais moins que prévu à cause de la construction d’une maison annexe. Néanmoins, nous n’avons pas eu de problème sans réservation. Ils ont quelques chambres au rez-de-chaussée, des dortoirs que j’ai pu apercevoir de manière très rapide. Très spartiates mais propres. Le charme du Bunkhouse, c’est surtout le premier étage. Et le personnel. Et la nourriture. Et l’ambiance. Enfin, vous avez compris, on y va surtout si on a un certain esprit aventurier et roots et pas pour le luxe.

À peine sommes nous arrivés que l’hôte nous met dans l’ambiance. Il nous montre la salle commune : un grand salon, des poutres apparentes, des vitraux d’origine. Une petite dizaine de tables, un bar, des canapés où se repose un gros matou, des instruments de musique, une télé avec DVD, un ordi, le code wifi. On nous explique : « N’hésitez pas à vous servir dans les instruments, on adore la musique. D’ailleurs si vous voulez, vous pouvez brancher votre iPhone, on diffusera votre musique. » Mais les canapés nous font de l’oeil. Trop fatigués, on s’affale. Le chat nous regarde distraitement, puis voyant que nous n’avons pas l’intention de bouger, se dit qu’il faut en profiter. Câlins gratuits ! Deux minutes après, notre hôte revient vers nous, portant des assiettes avec des gâteaux frais dessus. « Vous avez l’air d’en avoir besoin. ». C’est à ce moment que je me suis demandée si je n’étais pas au paradis ! Requinqués, on descend vers le petit jardinet. Il y a des bancs au soleil, parfaits pour bouquiner. La question du jacuzzi reste en suspens : c’est tentant, mais l’après midi se finit et le rayon de soleil risque d’attirer les midges. On essaiera une prochaine fois.

IMG_1621

Le soir tombe, et c’est l’heure d’aller diner. La première fois où je vais manger du haggis. Je suis en Ecosse depuis une petite semaine et c’est le meilleur repas que j’ai eu l’occasion de manger. Tout est parfaitement présenté, servi avec sourire. Et qu’est-ce que c’est bon !!! Nous papotons joyeusement avec d’autres résidents. Le serveur se joint à nous. L’endroit nous plaît tellement que nous décidons de rester un autre jour. Au petit déjeuner, on demande conseil pour une petite balade. Il y a de quoi faire aux alentours, pas de soucis à avoir.

Mais il faut reprendre la route. Heureusement, ils nous ont préparé un déjeuner avec sandwich, chips, et tout ce qu’il faut pour tenir la journée. On reviendra.

Et la seconde fois ? 

Je suis retournée cet été au Bunkhouse. Juste pour voir si ma première impression était la bonne. La maison annexe est finie. Il y a beaucoup plus de place pour les tentes. Et beaucoup plus de monde aussi. Le chat a été remplacé par un chien. Mais tout le reste est en place. Le personnel est toujours aussi accueillant et chaleureux. On sourit beaucoup. Allez, il fait trop chaud pour les midges, c’est le moment d’essayer le jacuzzi. Dommage qu’il soit à l’ombre, mais sinon, c’est parfait.

Le soir, on s’installe sur les canapés. On a ramené des jeux de société. On peut commander quelques boissons et apéro à grignoter pour attendre le repas. Le repas est délicieux, les vannes fusent. C’est bon de se relaxer. On se sent chez nous et ça fait un bien fou. Même les quelques midges de la fin de soirée ne gâchent pas notre plaisir. La nuit se passe sans encombre, ce n’est pas le plus silencieux des campings où j’ai dormi mais encore une fois, on ne fait pas de camping si on veut dormir de 20h à 10h.

image

Au moment de prendre la route, je me retourne une dernière fois. Oui j’y reviendrai encore. Et encore. Et encore.

[su_box title= »Infos pratiques » style= »soft » box_color= »#c07e8c » title_color= »#fefdfe » radius= »5″]

C’est où :

Le long de la West Highland Way, sur la rive est du Loch Lomond.

A 200m de l’hotel d’Inversnaid. Le bunkhouse offre un service de ramassage si vous êtes trop épuisé pour grimper jusque là.

Difficile d’accès en voiture. Il faut suivre la direction Aberfoyle et continuer jusqu’au bout de la route.

C’est combien :

10£ par personne pour une nuit en tente.

De 15 à 25£ pour un lit en dortoir.

Le plat le moins cher le soir est aux alentour de 8£.

Le petit dejeuner est à 4,5£ et le packed lunch (Consistent) est à 5£.

Faut-il réserver :

Durant les mois d’été si vous voulez être sûr d’avoir une place, oui. Mais vous pouvez être chanceux et avoir de la place pour votre tente. Si vous arrivez suffisamment tôt, et que vous voulez planter une tente, c’est faisable.

Vous pouvez réserver par téléphone : +441877 386249 ou par internet directement sur leur site : http://www.inversnaid.com[/su_box]


Et sinon, t’as piné ?

inversnaid

Camille

Camille

Animatrice et fan de dodos et de licornes, je me suis installée en Ecosse après un coup de foudre en 2014. Pérégrinations champêtres, dégustations gastronomiques et vagabondages citadins sont devenus mon quotidien et je m'en réjouis un peu plus chaque jour.
Camille
Written By
More from Camille

Jupiter Artland : Un drôle de parc pour une balade artistique !

Vous voulez passer une journée culturelle atypique ? Vous balader dans la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *