L’année 2017 de French Kilt : une surprise par saison

L’année 2017 a disparu en un clin d’oeil. Pendant ce clin d’oeil, French Kilt a continué de grandir : je crois que le site arrive à  la blog-adolescence, ou alors à l’âge où l’on fait ses premières dents, je ne sais pas… Cette année, pas mal de trucs se sont passés, on a bien rigolé : quelques lecteurs rencontrés, pas mal d’emails échangés… Beaucoup de mots tapotés sur le clavier. Cet article est le 44ème de l’année. Presque un par semaine, ça va, on tient le rythme.

Alors, comment faire le bilan de cette année sans être horriblement ennuyeuse ou me jeter des masses fleurs au visage? J’ai choisi quatre surprises qui ont illuminé cette année, une par saison. Comme quatre « moments » qui ont un peu changé les choses sur French Kilt. A les regarder, je réalise que je suis comblée, reconnaissante, et curieuse pour la suite. Allez, on y va.

Surprise de l’hiver : French Kilt déboule chez Courrier International

Premier janvier 2017, petit matin. Je suis entre les ponts de South Queensferry, à applaudir les centaines de fous qui se jettent dans l’eau froide, déguisés en tout et en n’importe quoi. C’est le Looney Dook, une tradition annuelle qui permet de commencer l’année du bon pied, qu’on soit dans l’eau ou pas.

loony dook south queensferry

Quelques jours après, je me rendais à Paris pour un week-end avec les copains. C’était aussi l’occasion de passer à la rédac de Courrier International, histoire de lancer la rubrique Photos d’Ecosse sur la page Courrier Expat. Une petite chronique drôle et sans prétention, pour parler, chaque mercredi, d’un aspect de la vie en Ecosse : les éponges bizarres, les mots nouveaux, les Mars frits et le gin… Tout y passe. Pour moi, c’est un bon exercice d’écriture. Et grâce à cette chronique, quelques nouveaux amoureux d’Ecosse se sont échoués sur French Kilt. Bienvenue !

Quelques mois après mon retour, je travaillais déjà d’arrache-pied sur mes petites histoires sur les Hébrides extérieures, un archipel au nord-ouest de l’Ecosse que j’ai découvert à l’automne dernier. L’idée, c’était d’écrire un ebook illustré. Ah, si je savais le long chemin qui m’attendait…

harris hebrides scotland

Surprise du printemps : Justine rejoint l’équipe French Kilt

L’année avance, clopin-clopant. L’hiver a la particularité d’être long, en Ecosse. Pas mal long. J’ai tout de même continué à explorer, en allant à Dumfries, par exemple, la contrée du poète Burns. L’année a commencé en voyant – deux fois – Trainspotting 2, où la ville d’Edimbourg est bien mise à l’honneur.

Rien de bien excitant avant un sacré changement : les premiers articles de Justine, qui a souhaité rejoindre l’équipe de French Kilt. French Kilt a toujours été un projet à plusieurs têtes : lancé avec Tao et Camille, qui ont souhaité poser la plume après quelques temps, j’étais intriguée à l’idée d’intégrer une nouvelle personnalité dans l’équipe. J’ai rencontré Justine via le blog, car elle m’a écrit un petit email quelques mois auparavant pour me parler de son déménagement à Glasgow. Dès la première pinte, le contact est naturel, comme si on se connaissait d’une autre vie. Traductrice professionnelle, passionnée de marketing et de web, elle arrivait à Glasgow pleine d’appétit et de curiosité. Après son premier article sur le street art à Glasgow, elle nous a aussi raconté la quête de « son » whisky sur l’île d’Islay, nous a emmenés au bord du Loch Lomond et s’est démenée pour nous organiser un fantastique concours de Noël. Et bien d’autres idées sont sur le feu… Bravo Justine !

justine

On na pas beaucoup de photos de nous… alors jai piqué celle-ci à Jean-Yves :)

L’arrivée de Justine a permis à French Kilt de se pencher un peu plus vers Glasgow, injustement bien moins couverte que Edimbourg. Pourtant, c’est une ville qui mérite toute la lumière qu’on peut lui donner. Grâce à notre ami Jean-Yves, passionné de gastronomie, nous avons également un article sur les meilleurs restaurants de Glasgow, très complet. De Glasgow, cette année, on a aussi parlé des créateurs, et de l’héritage musical.

Surprise de l’été : on lance nos visites guidées !

Rien de mieux, vraiment, que l’été en Ecosse. Les jours sont si longs, l’air tiédit enfin, les terrasses sortent timidement. La grande innovation, pour French Kilt, cet été, ce fut l’arrivée des visites guidées. Après deux demandes en privé, j’accepte d’essayer, et là, surprise, je passe un super moment ! Je me plie aussi à l’exercice d’une manière un peu différente, en emmenant l’équipe de Echappées Belles dans les ruelles d’Edimbourg. Après avoir écrit trois visites et passé plein de temps dessus, je me dis que ça ne coûterait rien de proposer ce service aux lecteurs et j’ajoute donc une petite page sur le blog. Histoire d’annoncer timidement qu’il est possible de réserver une visite consacrée à Harry Potter à Edimbourg, à Leith ou au centre-ville. Surprise, le lancement se passe plutôt bien et j’emmène plusieurs groupes en visite chaque mois. Est-ce une nouvelle vocation ?

harry potter edinburgh

A part ça, cet été, j’ai brillé par mon absence puisque j’ai passé le mois d’août en France. J’en ai profité pour répondre publiquement à la réponse « faut-il voyager en août en Ecosse« , puisque vous demandez souvent :)

En été, on s’est aussi intéressés à quelques Français qui ont un lien spécial avec l’Ecosse : Maël, le passionné de cornemuse, interviewé par Justine, et Assa, mordue de Fringe. Que de belles rencontres !

En termes d’exploration, j’ai repris mon challenge insulaire en découvrant l’île de May, tout près d’Edimbourg, et les Shetland, pour la première fois… Un peu plus loin quand même. Mais c’est ce qui arrive quand on rencontre un pur Shetlandais :)

Surprise de l’automne : l’ebook paraît, et on garde les yeux tournés vers le nord

Pour moi, le moment le plus important de l’année fut sans doute la publication de mon premier ebook, Eté indien dans les Hébrides extérieures. Ca m’aura pris un an. Plus long que ce que j’imaginais, mais au moins, j’ai atteint mon but, après m’être plusieurs fois dit « oh, je laisse tomber ». Mais je ne pouvais pas laisser tomber car ce projet était monté de concert avec mon ami Ben Specklin, un illustrateur. Je me devais donc de pousser jusqu’au bout, et je ne suis pas peu fière. Loin d’être parfait, ce récit de voyage poétique et illustré, à présent abouti, rend mon voyage dans les Hébrides extérieures encore plus spécial à mes yeux. Quel soulagement de mettre le point final, après des mois d’écriture – enfin surtout de réécriture, pour être honnête.

IMG_3571

L’automne fut aussi l’occasion de continuer à voyager dans le nord de l’Ecosse, avec notamment un roadtrip hilarant avec mon oncle à bord d’une antique Acadiane de Citroën, jusqu’aux Orcades, et la découverte d’Aberdeen.

IMG_8362

Comment s’annonce 2018 ?

Ma foi, j’ai l’impression qu’on va continuer à rigoler… J’ai un autre ebook en préparation, consacré à l’expatriation en Ecosse (à la veille du Brexit, est-ce une bonne idée, on verra bien… ) et il me semble que la liste des choses à faire en Ecosse ne cesse de s’étendre.

J’aimerais également que le projet French Kilt se partage encore plus : je mets de l’argent de côté pour refaire, au courant de l’année, l’allure du site (après deux ans et demi, quand même, un petit ravalement de façade… ) alors si nous avons un développeur en recherche de projets WordPress parmi nous, qu’il me fasse un petit mot doux sur sarah@frenchkilt.com.

Pour les visites, je souhaiterais « partager » mes visites Harry Potter avec un(e) francophone installé(e) à Edimbourg, qui serait « la bonne personne », qui sache faire des tours de magie (blague) et qui puisse faire des factures (pas blague). Si c’est vous, pareil, j’attends votre douce missive…

IMG_8323

J’ai aussi un joli petit article « témoignages » sur la question un peu sentimentale de « pourquoi l’Ecosse », quand on choisit de déménager ici, ou qu’on vit déjà en Ecosse d’ailleurs. J’ai déjà récolté pas mal de jolies histoires, mais j’ai encore besoin d’un peu de temps.

Et l’Ecosse, alors ? Je vais me laisser surprendre, semaine après semaine. Si vous cherchez des idées, je dirais que ma liste de 17 aventures écossaises pour 2017 est encore bien valable pour 2018 !

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de formidables fêtes de fin d’année et de vous remercier du fond du cœur pour votre soutien et votre présence.

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
L’année 2017 de French Kilt : une surprise par saison

Glasgow, la capitale musicale que vous ne soupçonniez pas

L’année 2017 de French Kilt : une surprise par saison

Apprendre l’anglais à Edimbourg : oui, c’est une bonne idée

Newer post

There are 4 comments

  1. Cécile

    Chouette article qui donne envie, encore une fois, de se rendre en Écosse ! Bravo et merci pour ces articles qui font voyager et rêver.
    Hâte de voir ce que 2018 réservera à l’équipe de French Kilt ! Et très envie de lire l’ebook sur l’expatriation. C’est vrai qu’avec le Brexit, ça va changer pas mal de choses…
    Bonnes fêtes !

  2. Maëva's Mapa Mundi

    J’adore ta rétrospective :) Je vais moi-même commencer l’année en faisant le Loony Dook, j’ai assez peur mais ça va le faire! (je crois).
    Je te suis depuis peu alors j’ai pris le train en marche mais je te félicite pour une année aussi riche et te souhaite le meilleur pour 2018. Je serai également très intéressée par ton ebook sur l’expatriation!
    Le jour où je m’installe en Ecosse (j’y crois, un jour) je postule direct pour être guide sur HP promis! 😉 ça m’intrigue aussi de savoir comment se lancer là-dedans !
    A bientôt
    http://maevasmapamundi.wordpress.com

  3. MarieSun

    Un petit mot d’encouragement pour l’année à venir, et un grand merci pour ce blog ! Il est complet, bien agencé, les articles sont intéressants et faciles à lire, les photos de qualité, les infos utiles et adaptées. Votre blog m’aide beaucoup dans la préparation de notre road-trip prévu l’été prochain. Donc, encore une fois, bravo, et continuez comme ça ! Amicalement.

    1. Sarah

      Awwww MarieSun, je ne te connais pas mais tu me fais fondre ! Merci beaucoup pour ce petit mot qui me met du baume au coeur. Janvier c’est jamais trop la joie, mais je crois bien qu’il y aura encore plein de belles choses à écrire cette année…
      Quel est l’itinéraire prévu de ton roadtrip ? Bonne préparation, ça fait partie du fun !

Post a comment