Le Chardon #5 : Les mille facettes de l’hiver écossais… dans les Highlands

neige écosse

Salut les amis ! Vous savez quoi ? Cette semaine, en Ecosse, il a neigé ! A Edimbourg, plutôt pas. Mais autour…

Rembobinons. Après un week-end surprise en France (mais sans neige, même en Alsace… C’était avant votre grosse tempête) où j’ai ramené deux beaux haggis et des tattie scones qui ont étrangement été oubliés dans un tiroir (les tattie scones, pas le haggis), j’ai une semaine de « bureau » très courte puisque je n’ai travaillé que lundi et mardi.

Et… Il ne s’est rien passé de bien intéressant. Je suis allée à la boxe le lundi soir (un jour je vous raconterai ça en longueur, et je parie que je vous arracherai un sourire, et peut-être même deux) et mardi, j’ai fait une bonne soupe pour mes copains, avec 100% de légumes faits dans les environs d’Edimbourg (merci Cyrenians). Mercredi matin, aux premières lueurs du jour, j’ai pris la direction de Princes Street, comme tous les matins de la semaine. Mais cette fois-ci, j’ai dévalé les escalators de la gare pour sauter dans un train à destination d’Aberdeen, avec Assa (que vous connaissez bien maintenant) et Marie et Julien de VisitScotland. Nous allions retrouver d’autres journalistes pour faire un voyage hivernal dans le Speyside, la région du Moray et l’arrière-pays d’Inverness, afin de comprendre le doux concept du cosagach. Pas de panique, je vous explique tout dans un article qui arrive bientôt !

Pour moi, c’est une opportunité géniale : je vois des coins nouveaux, j’en apprends plus sur l’Ecosse, et je passe du temps avec des journalistes passionnants. J’avais déjà participé à un voyage avec la même équipe de journalistes en janvier dernier, autour de l’Ayrshire et de Dumfries & Galloway cette fois-ci. C’est une occasion merveilleuse d’explorer des coins d’Ecosse à une saison trop souvent boudée des voyageurs.

moray speyside

Jeudi, encore une fois, j’ai eu un magnifique exemple de la richesse de l’hiver écossais. Nous nous réveillons à Craigellachie, au bord de la Spey, avec un léger voile de neige. Le ciel est un peu couvert mais on devine quelques rayons du soleil qui pointent. On prend ensuite la route en direction de la côte, et là, c’est un soleil étincelant et un ciel sans nuage qui nous accueillent. Je me garde l’anecdote en tête pour tous ceux qui me demandent « mais ça vaut la peine de venir en Ecosse en hiver ? (la réponse est oui).

moray speyside

Vendredi, j’ai eu mon premier jour de neige, le vrai : en ouvrant les yeux, « j’entends » presque qu’il neige, car il y a ce silence feutré si propre aux matins enneigés. Nous roulons ensuite longtemps – plus longtemps que prévu, conditions obligent – vers l’ouest et Glen Affric, dans l’arrière-pays d’Inverness. Dans les hauteurs, on se retrouve à jouer comme des enfants dans une neige fraîche et légère. Le rêve !

neige écosse hiver

Voir l’Ecosse dans son manteau blanc, ça n’a pas de prix. Et on en profite tant que ça dure… Le meilleur, dans tout ça, ce sont les fins de journée bien au chaud, avec une tasse ou un dram. Cette dernière soirée, à Eagle Brae, fut tout simplement magique : nous avons dormi dans des cabanons qui ont l’air rustiques de l’extérieur mais qui sont un véritable cocon à l’intérieur.

eagle brae

Des articles plus précis sur ce voyage hors du commun vont suivre. En attendant, aujourd’hui, je vais doucement revenir à la réalité en rejoignant Inverness pour rentrer à Glasgow. Demain, inlassablement, je serai en « exam » sur le Royal Mile, avec mes collègues aspirants « Blue Badge », et ça va être rigolo.

neige écosse hiver

Si vous voulez en voir plus de cet épisode neigeux dans les Highlands, je vous invite à jeter un oeil à mon compte Twitter ou Instagram, où j’ai pas mal posté de photos !

Voilà pour cette chronique qui arrive avec un jour de retard (la vie passe d’abord) et qui est pauvre en liens ou recommandations culturelles. Je me rattrapperai vendredi prochain ! Beau week-end et belle semaine à vous tous…

eagle brae cendrars

Sarah

Sarah

Journaliste de formation, je me suis installée en Ecosse à l'été 2015. Au programme : des rencontres, des belles histoires et des kilomètres de route. Pour rendre tout ça possible, je travaille le matin dans une jolie petite auberge de jeunesse et j'écris l'après-midi...
Sarah
Written By
More from Sarah

Idée de week-end en Ecosse : l’île d’Arran, une perle accessible

Si facilement accessible depuis Glasgow ou Edimbourg, l’île d’Arran est un petit...
Read More

3 Comments

  • Ce petit séjour fait rêver avec ces paysages et les cabanons. Je prends mes habitudes à venir te lire, c’est un peu mon moment cosagach 🙂

  • Merci pour cet article qui donne toujours envie de voyager. En tout cas ça donne des idées de voyage , moi qui suit pas encore aller dans les highland alors que je suis a Edinburgh depuis octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *