Première visite sur French Kilt ?

Première visite sur French Kilt ?

La fine équipe de French Kilt fait de son mieux pour vous faire découvrir l’Ecosse (et tout ce qu’il y a en dessous), que vous souhaitiez y voyager ou vous y installer. Voici une petite feuille de route si vous découvrez notre site pour la toute première fois !

J’aimerais voyager en Ecosse…  Qu’y voir, qu’y faire ?

C’est vrai pour nous et pour beaucoup de visiteurs que l’on a croisés : quand on voyage en Ecosse, on ressent quelque chose, un esprit, une façon de vivre… On a essayé de le décrire dans une déclaration d’amour à l’Ecosse. Souvent, on nous demande quand venir visiter le pays. En été, ou à un autre moment de l’année ?

Du côté de l’inspiration, c’est facile. Paysages. Traditions. Ouverture d’esprit. Pas étonnant qu’on se sente tous bien ici. Le quotidien des Ecossais, on s’y glisse sans s’y rendre compte. On va à une soirée ceilidh et on se retrouve à danser pendant des heures. On se fond dans la nuit à Hogmanay, le grand Nouvel An écossais. On fonce sur la côte pour savourer les fruits de mer d’Oban, certains oseront même tester une soirée au bingo, très populaire en Ecosse. Vivre le Fringe, durant le mois d’août à Edimbourg, au moins une fois. Poser un pied en Ecosse, c’est aussi tomber dans la spirale d’une infinité de road-trips possibles, une ribambelles de jolies petites villes, des identités, des gens, de la terre. De l’esprit.

Du côté de l’organisation, il faut se poser la question de la durée du séjour et de la saison. Ensuite, viennent la question des transports. Louer une voiture ou utiliser le réseau ferroviaire ? Et comment trouver le bon bus quand on arrive à Edimbourg ?

Du côté des road-trips, voilà ce qu’on vous propose :
Un road-trip idéal en 5 jours
Un autre à la découverte de l’ouest de l’Ecosse
Un long week-end sur Skye
La North Coast 500 : un super moyen de découvrir le Nord

Unknown

Je suis à Edimbourg ! Des conseils ?

On peut commencer par t’imprégner de la personnalité de la ville en se baladant. Tao a écrit plusieurs balades poétiques dans le centre-ville. Voici l’épisode 1, puis le 2, puis le 3 ! Les visites à faire sont légion : le Scottish National Museum, Hollyrood Palace, Calton Hill, le zoo… Il y en a pour tous les budgets.

Je triche : cette photo date de l'année dernière...

Outre le centre-ville ancien, il faut pousser jusqu’aux quartiers alentours pour avoir une image vraiment complète de la ville. Morningside, Portobello, Stockbridge… Et surtout, mon quartier préféré, Leith. D’ailleurs, si vous voulez que je vous emmène sur mes sentiers favoris d’Edimbourg, notez que French Kilt propose depuis cet été des petites visites guidées privées.
Pour aller un peu plus loin, hors de la ville, ou alors à la mer, il peut être nécessaire de prendre le bus. C’est facile, on explique tout ici.

Justement, à moins d’une heure d’Edimbourg, beaucoup d’univers différents sont à découvrir. Pourquoi ne pas emprunter la nouvelle ligne de train qui traverse la région des Borders, vers le Sud ? Tout prêt, on peut aller sur le front de mer à Dunbar et North-Berwick, ou à Aberlady, tiens. Les cinéphiles dans la salle voudront, eux, se frotter à l’univers de Braveheart à Stirling. On peut aussi aller faire coucou aux macareux sur l’île de May, c’est trop génial !

Pour les gourmands, voici notre petite liste – qui s’allongera – de bonnes adresses à Edimbourg.

Faut-il aller à Glasgow ?

Oui, oui, oui et re-oui. Juste pour son style différent, son ambiance dingue, l’autre facette de l’Ecosse qu’elle offre. On vous a préparé un itinéraire piéton en deux jours, une liste de bonnes adresses, une petite pause culturelle avec l’histoire de Mackintosh, que j’adore. Glasgow est belle. Allez vous en rendre compte par vous-mêmes.

Les Highlands, ça me tente, mais par où commencer ?

Les Highlands, il y a plusieurs moyens de s’y frotter : en voiture, en bus… Les randonneurs pourront se lancer un beau défi avec la West Highland Way, que Camille nous a raconté étape par étape. Ce sont surtout les paysages des Highlands qui font leur succès. On peut aussi y voir des rennes, ou alors s’y battre contre des moustiques… On a déjà testé pas mal de trucs : Inversnaid, les Highland Games

Justine, durant l’été, est follement tombée amoureuse du Loch Lomond, très facile d’accès depuis Glasgow et Edimbourg.

Et ce n'était pas si mal...

Et ce n’était pas si mal…

Et les îles d’Ecosse, alors ?

Vous aviez remarqué qu’on avait un petit coup de coeur pour les îles ?

Alors bien sûr, il y a Skye, classique. Il fallait qu’on vous en parle même si elle ne se classe pas nécessairement dans nos favorites (il va falloir y retourner pour en avoir le coeur net). Mais parmi les superbes découvertes de l’année, il y a bien sûr les Hébrides extérieures, que l’on a tant aimées que l’on en a écrit un ebook, l’ile d’Arran, très proche de Glasgow, Orkney, et les magnifiques Shetland. Il ne faut pas hésiter, il y a toujours une île à portée de main !

J’adore l’Ecosse, je veux y vivre !

L’expatriation en Ecosse ? Rien de plus simple, avec un passeport européen. On vous comprend. Quand on parle aux gens qui vivent là, on sent qu’on a fait un bon choix. Il y a Maël, passionné de cornemuse, et puis Assa, une mordue du Fringe sur le point de déménager. Nous avons concocté une check-list qui se base sur notre expérience pour aider les prochains arrivants. Par ailleurs, on a trouvé que c’était intéressant de parler de toutes les ficelles à tirer si on cherche des meubles à Edimbourg. Sans être cabotins, on a aussi relevé les petits détails qui font rire les Français expatriés ici. Et si certains veulent se marier en Ecosse, Tao et Camille ont testé et approuvé !

Après deux ans en Ecosse, voici mon bilan sur la vie quotidienne ici. Il y a tellement à dire…

 

Enregistrer